•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Uber perd plus de 6 % pour ses débuts en Bourse à New York

Un courtier ayant une tablette en main se gratte le front.

L’indice Dow Jones a cédé 138,97 points, soit 0,54 % de sa valeur jeudi, en raison de la nervosité des investisseurs.

Photo : Getty Images / Drew Angerer

Reuters

L'action Uber Technologies a ouvert en baisse de 6,7 % à 42 $ vendredi pour ses débuts à Wall Street, à l'occasion de la plus importante introduction en Bourse de New York depuis celle de Facebook il y a sept ans.

La plate-forme de voitures de transport avec chauffeur (VTC) avait pourtant choisi la prudence en fixant le prix de son IPO dans le bas de sa fourchette indicative, à 45 $ par action, ce qui valorisait le groupe à un peu plus de 82 milliards de dollars.

Les craintes sur le commerce pèsent sur Wall Street

La Bourse de New York a ouvert en baisse vendredi, minée par les craintes sur les négociations commerciales en cours à Washington après la hausse des droits de douane américains sur les produits chinois.

L'indice Dow Jones perd 116,27 points, soit 0,45 % à 25.712,09 points, et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,33 % à 2.861,14 points.

Le Nasdaq Composite cédait 0,37 % à 7.881,31 points à l'ouverture.

Donald Trump a mis en application vendredi sa menace de relèvement des droits de douane sur 200 milliards de dollars de produits chinois, renforçant encore les tensions entre les États-Unis et la Chine, prête à riposter.

Les investisseurs craignent que les négociations, en cours depuis jeudi à Washington, soient infructueuses après un message du président américain sur son compte Twitter dans lequel il dit qu'il n'y a « absolument aucune nécessité à se précipiter » pour trouver un accord, ajoutant que les discussions avec la Chine se poursuivent d'une « manière très cordiale ».

Boeing, le plus important exportateur américain en Chine, perd 0,80 % et Caterpillar cède 1,30 %, parmi les plus fortes baisses du Dow Jones.

Coté indicateurs, les prix à la consommation aux États-Unis ont été en légère hausse en avril, mais l'inflation sous-jacente est restée faible, ce qui laisse penser que la Réserve fédérale pourrait laisser ses taux d'intérêt inchangés pendant quelque temps.

Le dollar américain perd 0,15 %, à un plus bas d'une semaine, face à un panier de devises internationales, alors qu'il était à l'équilibre avant la statistique.

Sur le marché obligataire, le 10 ans américain a temporairement accentué ses pertes pour tomber à 2,433 %, son plus bas du jour, avant de revenir proche de son niveau initial, à 2,449 %.

Bourse

Économie