•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Américains traversent la frontière pour acheter leur insuline

Une femme s'apprête à s'injecter une dose d'insuline dans l'abdomen.

Une femme s'injecte de l'insuline.

Photo : iStock

Radio-Canada

Des Américains affluent à Windsor, dans le Sud-Ouest de l'Ontario, pour acheter de l'insuline, qui se vend jusqu'à 10 fois moins cher qu'aux États-Unis.

Il n’y a pas une journée où Richard Yee, propriétaire de Yee Pharmacy au centre-ville de Windsor, ne répond pas à des appels téléphoniques de résidents du Michigan qui cherchent à acheter ce médicament.

Certains viennent dans sa pharmacie environ 15 fois par mois pour acheter de l'insuline parce qu'ils n'en ont pas les moyens aux États-Unis, explique-t-il.

Gros plan sur un homme qui porte des lunettes. Il porte une blouse blanche. En arrière-plan, des médicaments sont sur des étagères dans une boutique

Richard Yee reçoit des dizaines d'Américains chaque semaine dans sa pharmacie de Windsor à la recherche d'insuline.

Photo : CBC/Dale Molnar

Jillian Rippolone, membre d’un groupe de diabétiques du Michigan, s’est rendue jeudi à la pharmacie de M. Yee. Selon elle, son assurance couvre la plupart de ses frais d'insuline, mais pas les approvisionnements d’urgence qui dépassent le montant maximal par mois.

Elle explique en outre que pour acheter de l’insuline aux États-Unis, il est nécessaire d’avoir une ordonnance, ce qui n’est pas le cas au Canada.

Au Canada, les prix peuvent varier de 40 $ à 100 $ selon le type d'insuline. Mme Rippolone dit payer 340 $US la fiole d'insuline au Michigan.

Des solutions pour survivre

Robert Koenigsmann est policier dans le canton de Chesterfield, Michigan. Son fils Chase, âgé de 9 ans, a reçu un diagnostic de diabète de type 1 en juin dernier.

Comme son assurance ne couvre pas les médicaments d'ordonnance, il doit payer 973 $ tous les six mois. Il cherche des solutions de rechange moins coûteuses, qui pourraient inclure des voyages à Windsor.

C'est un besoin, d'aider mon enfant à survivre, dit Koenigsmann.

Des boîtes de médicaments sur une table

L'insuline coûte jusqu'à 10 fois plus cher aux États-Unis

Photo : CBC/Dale Molnar

Mme Rippolone, qui fait partie du groupe de défense des patients Insulin for All, souhaite que le Michigan adopte une loi appelée Kevin's Law, qui permettrait aux patients américains d'acheter des doses d'urgence sans ordonnance.

Plus généralement, Mme Rippolone veut que les législateurs fédéraux et ceux de l'État imposent des règlements plus sévères sur les prix des médicaments pour que ceux-ci soient contrôlés comme c'est le cas au Canada.

Si nous n'obtenons pas la fiole d'insuline dont nous avons besoin pour survivre, il y a des diabétiques qui meurent là-bas, rappelle-t-elle.

Pas de risque de pénurie à Windsor

De son côté, Richard Yee indique que le nombre d'Américains qui achètent de l'insuline à l'heure actuelle n'aura pas d'incidence sur l'offre à Windsor, puisque les pharmacies vont s'adapter à la demande.

Jillian Rippolone compte, pour sa part, amener un autre groupe à Windsor le mois prochain.

Santé physique et mentale

Santé