•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des algorithmes de reconnaissance faciale entraînés sur des photos d’utilisateurs d’Ever à leur insu

Le visage d'un homme est scanné par un ordinateur.

L'intelligence artificielle s'empare de la reconnaissance faciale.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

L'application Ever offre du stockage illimité et gratuit pour les photos de ses millions d'utilisateurs. Mais sans le divulguer, l'entreprise se servirait de ces images pour entraîner des algorithmes de reconnaissance faciale, qu'elle tenterait ensuite de vendre à des entreprises privées, des services policiers et des agences militaires, révèle une enquête de NBC News (Nouvelle fenêtre).

D’après le diffuseur américain, l’entreprise ne mentionnait nulle part que les photos des utilisateurs pouvaient servir à entraîner des algorithmes vendus à d’autres groupes dans sa politique de confidentialité, jusqu’en avril dernier. Ever aurait finalement ajouté une mention à ce sujet après avoir été contactée par NBC News pour commenter la situation.

La banque de données utilisée pour entraîner les algorithmes contient 13 milliards de photos et de vidéos provenant de dizaines de millions d’utilisateurs dans 95 pays, d’après le site d’une filiale de l’entreprise.

« Cela ressemble à une violation flagrante de la vie privée », a affirmé à NBC News Jacob Snow, l’avocat spécialisé en technologies et en libertés civiles de l’American Civil Liberties Union de Californie du Nord. « Ils prennent des photos des familles des gens, des images d’une application de photos privées, et ils les utilisent pour mettre au point une technologie de surveillance. C’est très préoccupant. »

L’algorithme entraîné à l’aide des photos hébergées par Ever appartient à une filiale de l’entreprise appelée Ever AI. Cette filiale serait largement plus profitable qu’Ever.

Le PDG d’Ever, Doug Aley, a indiqué au diffuseur américain que les clients d’Ever AI n’avaient pas accès aux photos des utilisateurs ni à des informations permettant de les identifier.

La technologie de reconnaissance faciale conçue par Ever AI est présentée comme un produit qui permet de protéger les citoyens et les policiers « des crimes, de la violence et de l’injustice », d’après le site web de l’entreprise. Ever AI assure à ses éventuels clients militaires que son système permet d’« identifier les menaces et d’agir contre elles ». Jusqu’ici, l’entreprise n’a pas réussi à vendre ses produits à des policiers ou à des militaires.

L’utilisation de photos d’internautes à leur insu suscite régulièrement l’indignation de groupes de défense du droit à la vie privée et d’experts de cette question. Ceux-ci soulignent, selon NBC News, que de nombreuses personnes partagent des photos en ligne sans savoir qu’elles pourraient être utilisées pour concevoir des systèmes de surveillance auxquels ils s’opposeraient s’ils en avaient connaissance.

Intelligence artificielle

Techno