•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernier adieu à la fillette morte de Granby

Le cortège funèbre à son entrée à l'église.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Geneviève Proulx

L'heure était au recueillement à Granby jeudi matin alors que plus de 600 personnes s'étaient réunies pour assister aux funérailles de la fillette de sept ans morte la semaine dernière.

Les gens ont commencé à arriver très tôt pour assister à la cérémonie. Vers 10 h, plus de 75 personnes étaient déjà assises dans l'église Saint-Eugène. Plusieurs d'entre elles sont arrivées avec une peluche dans les mains. L'église était d'ailleurs décorée de nombreuses peluches et de fleurs. On en retrouvait au pied des fenêtres, dans les vitraux et sur l'autel.

Les cloches de l'église ont retenti sur le coup de 11 h et le petit cercueil de bois pâle a fait son entrée peu après. Des membres de la famille proche de la fillette étaient présents dans le cortège funéraire.

L'abbé Serge Pelletier, celui qui a présidé à la cérémonie, a annoncé, d'entrée de jeu, qu'il avait obtenu la permission de dire le nom de l'enfant malgré l'ordonnance de non-publication émise par le juge.

Le cercueil de la petite fille avec une gerbe de fleurs sur le dessus.

Les funérailles de la petite fille de 7 ans connue de la DPJ, qui est morte tragiquement la semaine dernière, ont eu lieu ce matin à Granby.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Des chants et des hommages

L'oncle a, dans un premier temps, lu un message à l'intention de sa nièce. Tu nous as quittés sur la pointe des pieds, tout doucement, sans avertissement. Nous sommes encore sous le choc. Nos pleurs nous aideront peut-être à comprendre, à apaiser notre douleur. Maintenant, repose en paix. De toute ta famille, qui t'aime fort.

Puis, deux membres de la famille ont lu, ensemble, un poème en hommage à la petite. La jeune femme a eu de la difficulté à terminer sa lecture étranglée par les larmes. Elles ont, par la suite, chanté la chanson de Johny Hallyday intitulée Que je t'aime.

Une amie de la famille a également voulu rendre hommage à l'enfant qui venait régulièrement manger à son restaurant en lui chantant Ma petite maison dans la vallée, encouragée par les applaudissements de la foule. Par la suite, c'est Un ange qui passe, d'Annie Villeneuve, qui a trouvé écho dans l'église, interprétée par Caroline Noël. La dame a terminé sa prestation en larmes.

Plusieurs prières liées à la souffrance des enfants ont été lues tout au cours de la cérémonie.

On peut maintenant te voir resplendissante de joie et danser juste à côté du Christ. Quand le seigneur dit : "Laissez les enfants venir à moi", il nous parle aussi parce que nous sommes blessés nous aussi. Tout le Québec vit une souffrance énorme, a dit l'abbé.

L'église Saint-Eugène de Granby

L'église Saint-Eugène de Granby

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

L'abbé Pelletier a tenu à remercier tous ceux qui ont offert du soutien et de l'aide tant à la famille qu'au clergé. Il a aussi demandé aux gens présents de prendre une peluche dans l'église pour l'offrir à un autre enfant. Une façon de donner au suivant. Ce sera un pas de plus vers plus d'amour pour les petits et vulnérables de toutes sortes.

La cérémonie s'est terminée par des applaudissements bien sentis en guise de remerciements pour les nombreuses marques de sympathie et d'entraide reçues au cours des derniers jours.

Le cortège funèbre est sorti de l'église alors que les gens présents chantaient C'est à ton tour de te laisser parler d'amour.

Une envolée de colombes a eu lieu à la suite des funérailles.

Sécurité

Des policiers étaient sur place pour assurer la sécurité de la cérémonie, mais aussi la circulation autour de l'église. Des bénévoles étaient également présents pour prêter main-forte aux autorités si le besoin s'en faisait sentir.

L'histoire a suscité l'indignation de plusieurs. On va, bien sûr, prier pour tous les autres enfants qui vivent des situations semblables. La petite est sûrement la petite, petite pointe de l'iceberg de tout un phénomène qui se passe. Ça ne sera pas une célébration pour revendiquer, critiquer ou jeter la pierre. C'est pour la petite et on va se concentrer là-dessus, avait indiqué l'abbé Serge Pelletier.

L'intérieur de l'église avec des peluches sur l'autel.

Les funérailles ont eu lieu dans une église de Granby.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Le gouvernement caquiste n'a envoyé aucun représentant officiel. Mon cabinet et celui de M. Bonnardel ont envoyé des fleurs à la famille. Je leur ai parlé vendredi dernier. Ils voulaient quelque chose de sobre. C'est ce qui va être respecté. Je pense que ma présence n'aurait pas été appropriée, a indiqué le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant.

La directrice générale et le président du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, Patricia Gauthier et Jacques Fortier, ont assisté à la cérémonie. La députée de Sherbrooke, Christine Labrie, était également présente.

L'identité de la jeune victime est protégée par un interdit de publication.

Estrie

Croyances et religions