•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'excès de poids, un facteur de risque pour le cancer très présent sur la Côte-Nord

Gros plan sur les mains d'un homme qui mesure son tour de taille avec un ruban à mesurer.

Selon une nouvelle étude, le surplus de poids deviendra, après le tabagisme, la principale cause de cancer évitable au Canada.

Photo : iStock / FredFroese

Djavan Habel-Thurton

Selon une étude de la Société canadienne du cancer, l'excès de poids, un problème particulièrement prévalent sur la Côte-Nord, deviendra la deuxième cause évitable de cancer après le tabagisme.

L’étude ComPARe explique aussi que le nombre de cancers liés à l'obésité pourrait tripler d'ici 2042.

Les résultats de l’étude confirment ce dont les experts en santé publique se doutaient, explique le Dr Stéphane Trépanier, adjoint médical au directeur de la santé publique au CISSS de la Côte-Nord, reçu en entrevue à l’émission Boréale 138.

Cette étude vient renforcer nos connaissances sur les différents facteurs de risque auxquels on doit s’intéresser dans nos programmes de prévention, affirme-t-il.

C’est que l’étude ne s’intéresse pas uniquement à l’obésité. Elle précise en fait les principales causes évitables de cancer.

En ce moment, les cinq premières causes sont, dans l’ordre, le tabagisme, l'inactivité physique, l'excès de poids, la faible consommation de fruits et l’exposition au soleil. M. Trépanier ajoute que l’alcool et certaines infections évitables, comme le VPH, sont d’autres causes connues de certains cancers.

Un problème commun sur la Côte-Nord

Le surplus de poids est un facteur de risque très très présent dans la région, explique le Dr Trépanier.

L’incidence du surplus de poids, qu’il s’agisse d’embonpoint ou d’obésité, est de 10 points de pourcentage plus élevé sur la Côte-Nord (65 %) que dans l’ensemble du Québec (55 %).

Cet écart est encore plus grand dans certains secteurs de la Côte-Nord.

La Haute-Côte-Nord (70 %), la Minganie (71 %), la Basse-Côte-Nord (80 %) ont des proportions encore plus élevées de personnes avec un surplus de poids, précise aussi l’expert en santé publique.

Qu’est-ce qui explique le phénomène?

En milieu rural [...] c’est plus difficile d’avoir une offre en fruits et légumes frais variée, plus on s’éloigne des grands centres, suggère docteur Trépanier.

La densité de population très faible, qui éloigne les services et limite la possibilité de pratiquer le transport actif, pourrait également être responsable d’une partie du problème, selon lui.

Il explique que le surplus de poids peut avoir un impact sur 13 types de cancer, dont celui du sein, de l’endomètre, le cancer colorectal et celui de l’œsophage.

Côte-Nord

Obésité