•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jacques Parizeau tenté par un retour

Radio-Canada

Cinq mois après la controverse suscitée par ses propos lors de la dernière campagne électorale au Québec, l'ancien premier ministre se dit prêt à servir la cause souverainiste dans la prochaine campagne fédérale.

L'ancien premier ministre du Québec Jacques Parizeau se dit prêt à reprendre du service lors de la prochaine campagne électorale fédérale, probablement au printemps 2004.

M. Parizeau a fait cette déclaration à Beaupré, en banlieue de Québec, où il était invité mercredi à s'adresser aux députés du Bloc Québécois réunis en caucus présessionnel. L'ancien premier ministre a dit attendre simplement que le parti souverainiste fédéral le sollicite.

C'est la première fois que M. Parizeau fait une apparition publique depuis la controverse suscitée par certains de ses propos lors de la dernière campagne électorale au Québec. S'adressant à des cégépiens, il avait alors évoqué, en riant, ses explications sur l'échec du référendum de 1995, qui renvoyaient «au vote ethnique et à l'argent».

Le chef libéral Jean Charest avait utilisé ces propos lors du seul débat des chefs de la campagne au Québec, ce qui lui avait permis de marquer des points contre Bernard Landry. M. Parizeau s'était alors retiré de la scène publique.

Daniel L'Heureux suit les travaux du caucus bloquiste à Beaupré

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.