•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau Conseil des ministres de 9 membres est assermenté à l'Île-du-Prince-Édouard

Deux hommes se tiennent debout sur une scène, face à face, devant des drapeaux, et l'homme à droite lit un serment en tenant une bible.
Dennis King est assermenté 33e premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard lors d'une cérémonie à Georgetown. Photo: CBC / Brian McInnis
François Pierre Dufault

C'est dans son village natal de Georgetown, dans l'est de l'Île-du-Prince-Édouard, que le nouveau premier ministre Dennis King a été assermenté, jeudi matin, avec les 8 élus progressistes-conservateurs qui forment son Conseil des ministres.

Il s'agit d'un Cabinet plus petit que le précédent.

Afin de réduire la taille de son équipe ministérielle, Dennis King a fusionné et réorganisé plusieurs portefeuilles. Il a néanmoins rempli sa promesse de scinder en deux le ministère de l'Agriculture et des Pêches.

Avec 12 sièges sur les 27 que compte l'Assemblée législative, les progressistes-conservateurs forment le premier gouvernement minoritaire de l'histoire récente de l'Île-du-Prince-Édouard.

Les Insulaires ont donné à tous les députés à l'Assemblée législative le mandat de travailler ensemble dans le meilleur intérêt de l'Île-du-Prince-Édouard et pour l'ensemble de ses citoyens.

Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard

En plus de ses fonctions de premier ministre, Dennis King prend la responsabilité des Affaires intergouvernementales, des relations avec les Autochtones et des Affaires acadiennes et francophones.

Darlene Compton devient vice-première ministre, ministre des Finances et ministre responsable de la Condition féminine. L'ancien chef du parti James Aylward prend les rênes du ministère de la Santé et du Mieux-être, en plus d'être le ministre responsable de la région de Charlottetown.

Brad Trivers est nommé ministre de l'Éducation, de l'Environnement, de l'Eau et des Changements climatiques. C'est lui que la communauté acadienne et francophone aura comme interlocuteur dans les dossiers du renouvellement de l'École Évangéline et des salaires des éducatrices de la petite enfance, notamment.

Un homme vêtu d'un complet parle à un lutrin alors que deux autres hommes se tiennent debout derrière lui.Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, tient un premier point de presse après son assermentation, avec les ministres Brad Trivers et Ernie Hudson à ses côtés. Photo : CBC / Brian McInnis

Ténor du parti dans l'opposition, Steven Myers fait son entrée au Conseil des ministres en tant que responsable des Transports, de l'Infrastructure et de l'Énergie. Député prolifique qui a fait adopter deux projets de loi alors qu'il était dans l'opposition, Jamie Fox devient ministre des Pêches et des Communautés.

Matthew MacKay prend les rênes du ministère de la Croissance économique, du Tourisme et de la Culture. Il est aussi responsable de la région de Summerside.

Nouveau venu en politique et seul député progressiste-conservateur de l'ouest rural de l'île, Ernie Hudson est nommé ministre du Développement social et du Logement; un nouveau portefeuille créé en réaction à la crise du logement sans précédent qui sévit dans la province.

Bloyce Thompson, un producteur laitier sans expérience politique qui a battu l'ancien premier ministre Wade MacLauchlan dans sa circonscription, hérite pour sa part du ministère de l'Agriculture et des Terres, en plus de la Justice et de la Sécurité publique.

Absent du Conseil des ministres alors qu'il est considéré par plusieurs comme une étoile montante du Parti progressiste-conservateur, le député Sidney MacEwen sera leader en Chambre du gouvernement et président d'une commission spéciale sur le développement économique durable de l'Île-du-Prince-Édouard.

Dans un contexte de gouvernement minoritaire, la fonction de leader en Chambre du parti au pouvoir est très importante, selon Dennis King, puisqu'elle assure essentiellement la survie du gouvernement. Pour tous [nos projets de loi], nous aurons besoin de l'appui d'au moins un ou même des deux partis d'opposition, explique le premier ministre.

Les députés Cory Deagle et Colin LaVie demeurent dans l'arrière-ban.

Dans le théâtre de Georgetown où il a été assermenté, et non dans la capitale, Charlottetown, comme le veut la tradition, Dennis King a réitéré sa promesse de faire de la politique différemment. Au début et à la fin de son discours, il a salué la foule en anglais, en français et en langue micmaque.

Soyez audacieux, courageux, différents et gentils. Coopérez avec vos collègues, soyez ouverts aux bonnes idées, partagez le mérite et placez les intérêts des Insulaires au cœur de chaque décision.

Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard

N'ayant fait élire qu'une seule femme et n'ayant aucun siège à Charlottetown ni à Summerside, les deux centres urbains où vit plus du tiers de la population de la province, les progressistes-conservateurs avaient des choix limités pour former un Conseil des ministres, selon le politologue Don Desserud, de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard.

Après avoir flirté avec l'idée, Dennis King n'a finalement pas nommé de ministres provenant des banquettes de l'opposition dans le but d'équilibrer davantage son Cabinet. Mais c'est toujours une possibilité, dit-il. Nous allons créer un comité parlementaire [...] pour voir comment des cabinets multipartites fonctionnent ailleurs et comment un tel modèle pourrait fonctionner ici.

Les ministres du gouvernement progressiste-conservateur se retrouvent donc avec des charges de travail plus grandes que leurs prédécesseurs libéraux. Leur courbe d'apprentissage va être grande, observe Don Desserud. Ce qui me frappe, c'est l'éventail de dossiers que chaque ministre doit gérer.

Le premier ministre élu Dennis King tout sourire à Georgetown.Le premier ministre Dennis King arrive à l'assermentation de son Conseil des ministres à Georgetown. Photo : Brian McInnis, photographe

Il reste un siège à pourvoir à l'Assemblée législative : celui de Charlottetown-Hillsborough Park, où le scrutin du 23 avril dernier a été reporté à cause de la mort accidentelle d'un candidat pendant la campagne. Une élection complémentaire doit avoir lieu d'ici la mi-juillet.

Le chef de l'opposition officielle, Peter Bevan-Baker, se dit prêt à travailler avec le nouveau gouvernement progressiste-conservateur. Je suis heureux de voir un ministère dédié au logement, et un autre dédié au changement climatique, se réjouit-il. Nous allons créer un cabinet fantôme au cours des prochains jours et nous allons entamer des discussions avec le gouvernement pour voir comment nous pouvons travailler ensemble.

Le Parti vert a marqué l’histoire en remportant huit sièges lors des récentes élections, reléguant le gouvernement libéral sortant en troisième place avec six sièges.

Demain, nous relevons nos manches et nous nous mettons au travail, a lancé Dennis King à la presse peu après son assermentation, jeudi.

Le 33e premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard a l’intention de convoquer les députés à l’Assemblée législative à la mi-juin pour une session parlementaire débutant par un discours du Trône et au cours de laquelle un premier budget devrait être déposé.

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale