•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CN veut un assouplissement des mesures de sécurité d'Ottawa

Une locomotive rouge du Canadien National.

Un train du CN.

Photo : Courtoisie CN

Radio-Canada

La Chambre de commerce de Calgary a souligné mercredi les 100 ans du Canadien National lors d'un dîner-conférence avec son président-directeur général, Jean-Jacques Ruest, qui a réitéré son opposition à de nouvelles règles fédérales qui imposent un renforcement des mesures de sécurité à la suite d'un déraillement mortel en février.

Selon M. Ruest, la mort de trois employés en Colombie-Britannique était « très tragique », mais il souhaite tout de même que les règles de sécurité imposées par Ottawa soient désormais levées.

Je pense que c’était une bonne décision du gouvernement fédéral de changer les règles immédiatement après l’accident, de faire quelque chose rapidement, mais la position du CN est que le pendule a été poussé un peu loin dans les nouvelles règles et on voudrait des discussions avec le fédéral à ce sujet

Jean-Jacques Ruest, président du Canadien National

Anniversaire marquant

Par ailleurs, le président a l’intention de célébrer en grand les 100 ans d’existence de l’entreprise. « On célèbre avec beaucoup de fierté, on a préparé une exposition qui va se déplacer à travers le Canada cette année pour montrer l’histoire du CN », dit-il.

Créée en 1919, l’entreprise qui appartenant auparavant au gouvernement fédéral a été privatisée à 100 % en 1995. La société ferroviaire dit avoir plusieurs projets pour le futur.

« Les projets, c’est la croissance et la création de chaînes d’approvisionnement performantes pour l’industrie. Dans l’ouest, c’est beaucoup pour les ressources naturelles et pour l’industrie manufacturière. Dans l’est, c’est beaucoup plus les grandes villes, d’alimenter ce que les gens consomment aujourd’hui », précise M. Ruest.

« Dans l’ouest, ce qui arrive, c’est qu’il n’y a pas de gros système de navigation comme dans l’est. Dans l’est, il y a le Saint-Laurent et les Grands Lacs, aux États-Unis, il y a le fleuve Mississippi, mais dans l’ouest, il n’y a pas de voie maritime. Alors l’ouest représente peut-être 50 % de notre chiffre d’affaires, alors que l’est et les États-Unis, c’est peut-être 25 % chacun », dit Jean-Jacques Ruest.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Transports

Économie