•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bourses d'études : irrégularités dans les dossiers de dizaines d'élèves de la CS du Lac-Saint-Jean

Un chapeau de finissant sur une pile de pièces de monnaie.

Des irrégularités significatives ont été constatées dans une trentaine de dossiers.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des élèves de la Commission scolaire Lac-Saint-Jean ont-ils obtenu de l'aide financière de manière illégale? Le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur analyse actuellement une centaine de dossiers d'élèves qui ont fréquenté un centre de formation professionnelle (CFP) du secteur Lac-Saint-Jean-Est au cours des derniers mois.

Le 21 décembre dernier, la direction du CFP a reçu de l'information sur des « irrégularités » en lien avec des demandes d'aide financière aux études.

La Commission scolaire a vérifié plus d'une centaine de dossiers et a découvert des « irrégularités significatives » dans une trentaine de dossiers, a affirmé la directrice générale adjointe de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, Christine Flaherty, en entrevue à Radio-Canada.

En février, on a avisé le ministère parce que c'est lui qui verse l'aide financière aux études, a précisé Mme Flaherty. À son tour, le ministère fait des vérifications et ça va être à lui de voir pour la suite des choses.

La Commission scolaire reste muette quant à la nature des irrégularités, mais affirme avoir posé « les actions nécessaires » et ne pas avoir déposé de plainte auprès des autorités policières.

De son côté, le ministère indique que des vérifications sont en cours.

Dans le cas où des étudiants ou des gens auraient reçu sans y avoir droit de l'aide financière aux études sous forme de bourse, à ce moment-là, on pourrait appliquer les différents articles 42 et 42.1 de la Loi sur l'aide financière aux études pour récupérer les sommes qui ont été et qui sont en jeu, explique Esther Chouinard, responsable des relations de presse pour le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur.

L'article 42.1 auquel le ministère fait référence stipule que la personne qui a reçu, sans y avoir droit, de l’aide financière sous forme de prêt ou sous forme de bourse, par suite d’une déclaration mensongère, doit rembourser sans délai au ministre le montant auquel elle n’avait pas droit.

Le ministère de l'Éducation et la Commission scolaire ont refusé de divulguer la somme des bourses qui font l'objet de vérifications.

D'après les informations de Frédéric Tremblay et Louis Martineau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation