•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travailleurs immigrants en Atlantique : les règles assouplies pour les conjoints

Un travailleur soulève des planches de bois.

En début d'année, le programme pilote d’immigration au Canada atlantique a été prolongé jusqu'en 2021.

Photo : Getty Images / Juan Monino

Radio-Canada

Des changements sont apportés au programme pilote d'immigration au Canada atlantique afin d'aider les conjoints des immigrants sélectionnés à venir travailler dans la région.

Il sera désormais possible pour les conjoints et conjointes ayant des compétences dites « intermédiaires » de demander une autorisation d’emploi. Cela comprend par exemple les emplois de serveurs d’aliments et de boisson, ou encore de camionneurs.

Au départ, seuls les conjoints ou conjointes de personnes occupant des emplois hautement qualifiés, comme les gestionnaires, les médecins et les architectes, pouvaient demander une autorisation de travail.

Matt DeCourcey, secrétaire parlementaire du ministre de l’Immigration, croit que ces changements sont essentiels pour améliorer l’expérience des travailleurs qualifiés immigrants au Canada atlantique, afin qu’ils s’y établissent de façon permanente.

Le gouvernement fédéral dit apporter ces ajustements à son programme après avoir recueilli les commentaires de travailleurs immigrants faisant partie du programme.

Déjà, en confirmant en mars dernier la prolongation pour deux ans, jusqu’en 2021, du programme pilote d’immigration au Canada atlantique, le fédéral avait annoncé certains changements.

Les diplômés étrangers ont maintenant jusqu’à 24 mois après l’obtention de leur diplôme, plutôt que 12, pour faire une demande. Les demandeurs devront de plus répondre à des exigences linguistiques.

Il y avait en début d’année 1896 employeurs qui participaient à ce partenariat dans les provinces de l’Atlantique, selon Ottawa.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Nouvelle-Écosse

Immigration