•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Muskrat Falls : des familles inquiètes d'une hausse de leur facture d'électricité

Une mère et son enfant.

Des familles à Terre-Neuve-et-Labrador redoutent une hausse importante des tarifs d'électricité.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À Terre-Neuve-et-Labrador, les politiciens en campagne électorale promettent que les consommateurs d'électricité de la province ne feront pas les frais des déboires du mégaprojet hydroélectrique Muskrat Falls. Mais pour des familles, une hausse importante de la facture d'électricité est une inquiétude bien réelle.

Flora Salvo et sa famille louent une petite maison dans le quartier Georgetown, à Saint-Jean. Le vieil édifice qu’ils habitent est mal isolé. Si les coûts d'électricité augmentent davantage à cause de Muskrat Falls, Mme Salvo craint de ne pouvoir les payer.

Flora Salvo à son domicile.

Flora Salvo, résidente de Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada

J'ai très peur que le loyer en hiver, il va être moins élevé que les factures d'électricité, dit la mère de famille.

L’électricité, ça va coûter plus cher qu'un loyer? Ça n'a pas de sens!

Flora Salvo, résidente de Saint-Jean

Cette même inquiétude revient parmi les clients du constructeur de maisons Grant Cooper : les gens se demandent comment ils pourront se permettre une facture d’électricité plus élevée.

Grant Cooper.

Grant Cooper, fondateur de Cooper Quality Construction.

Photo : Radio-Canada

Le dirigeant et fondateur de Cooper Quality Construction affirme que la saga Muskrat Falls a lancé une discussion sur la manière de réduire les coûts d’électricité.

Selon lui, les constructeurs commencent à s'adapter à une nouvelle demande pour des maisons plus vertes.

Une photo montre la centrale hydroélectrique de Muskrat Falls en construction.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chantier du projet hydroélectrique de Muskrat Falls, au Labrador.

Photo : Nalcor

Muskrat Falls devait être un projet d'émancipation pour Terre-Neuve-et-Labrador. Les coûts ont depuis plus que doublé, pour atteindre au moins 12,7 milliards $.

Les témoignages à la récente commission d’enquête qui se penchait sur les dépassements de coûts du projet ont démontré à quel point les acteurs clés ignoraient les risques quand Muskrat Falls a été approuvé.

Au récent débat des chefs, le premier ministre libéral Dwight Ball a blâmé les anciens gouvernements progressistes-conservateurs pour le fiasco.

Êtes-vous fier de ce que votre parti a fait aux Terre-Neuviens-et-Labradoriens, monsieur?, a lancé Dwight Ball au chef progressiste-conservateur Ches Crosbie. Ce dernier a refusé de dire que Muskrat Falls était une erreur, et a reproché à M. Ball d’avoir déjà été favorable au projet.

Ches Crosbie écoute Dwight Ball qui pointe vers lui durant le débat télévisé des chefs le 1er mai 2019.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ches Crosbie (Parti progressiste-conservateur) et Dwight Ball (Parti libéral) durant le débat des chefs le 1er mai.

Photo : CBC

Les deux chefs disent avoir un plan pour amoindrir la hausse des tarifs d’électricité et du coût de la vie. Les tarifs d’électricité atteindront 22,89 cents par kilowattheure en 2021 si rien n’est fait, selon les estimations.

Mais en l’absence de certitudes, des familles comme celle de Flora Salvo n’excluent pas de quitter Terre-Neuve-et-Labrador.

J'avoue qu'on est en train d'y penser sérieusement, dit-elle. Il y a l'augmentation des coûts en général qui fait que c'est très difficile. Ma fille me demande d'aller voir sa grand-mère et il faut lui dire, bien non, on ne peut pas.

Pour le moment, Mme Salvo attend de voir comment la province va payer ses propres factures.

D’après un reportage de Patrick Butler

Terre-Neuve-et-Labrador

Énergie