•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une municipalité de l’Alberta boycotte Québec

Des conduites d'un oléoduc

Les conseillers municipaux de Medicine Hat refusent de se rendre à Québec à cause de la position du gouvernement de François Legault sur les pipelines.

Photo : TransCanada

Radio-Canada

La Ville de Medicine Hat, dans le sud de l'Alberta, ne participera pas au congrès annuel de la Fédération canadienne des municipalités, qui se tiendra à Québec, à cause de l'opposition du gouvernement québécois à la construction de nouveaux pipelines.

La Municipalité devait envoyer ses conseillers à ce rendez-vous annuel des gouvernements locaux, qui se tient du 30 mai au 2 juin, mais le conseil municipal a décidé à l'unanimité, lundi soir, de bouder la rencontre.

Le maire de Medicine Hat, Ted Clugston, devant l'hôtel de ville.

Le maire de Medicine Hat, Ted Clugston, devant l'hôtel de ville.

Photo : Radio-Canada / Laurence Martin

« Je vais lancer un chiffre, mais il en coûte aux contribuables 4000 $ à 5000 $ pour envoyer chaque conseiller à cette conférence. Cet argent serait dépensé dans la province du Québec. Nous pensons que nous leur avons assez envoyé d’argent », a affirmé en conseil le maire de Medicine Hat, Ted Clugston, en faisant allusion à la péréquation.

Le conseiller municipal Jim Turner espère que toutes les municipalités albertaines se joindront à ce mouvement.

« Je sais que c’est le message de huit personnes à Medicine Hat, mais il n’en est pas moins important », dit un autre conseiller municipal, Phill Turnbull.

Nenshi en désaccord

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, n’approuve cependant pas l’idée d’un boycottage. « Je suis toujours d’avis que le dialogue est plus utile que le fait de reprendre ses billes et de retourner à la maison », a-t-il dit.

Il a ajouté que plusieurs villes qui bénéficient de l’exploitation des ressources naturelles s’étaient associées pour former une coalition et faire entendre leur voix au congrès.

Politique municipale

Politique