•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les services de santé publique se préparent à des compressions

Photo générique d'un travailleur de la santé, les bras croisés, avec un stéthoscope en main.

Les importantes coupes provinciales pourraient éliminer quatre des cinq services de santé publique affirme le député néo-démocrate de Sudbury, Jamie West.

Photo : iStock

CBC News

Faisant face à un futur incertain, les services de santé publique se préparent à des compressions. En avril, le gouvernement progressiste-conservateur a annoncé son intention de réduire les Services de santé publique de la province et de 35 à 10.

Dans le Nord-Est de la province, il y a actuellement cinq de ces agences : une à North Bay, une à Sudbury, une à Timmins, une à Sault-Sainte-Marie et une dans le Temiskiming.

Elles sont responsables, entre autres, de l’administration des vaccins, des inspections de restaurants et des avis d’ébullition d’eau.

Monika Dunn sourit.

Monika Dunn, médecin hygiéniste du Service de santé publique du Temiskiming

Photo : Twitter

Monika Dunn, la médecin hygiéniste du Service de santé publique du Temiskiming, affirme que les rumeurs sont inquiétantes, mais que les membres de son équipe se concentrent sur le travail à accomplir.

C’est un défi de garder l’équipe motivée et enthousiaste, alors qu’on s’inquiète de ce qui pourrait arriver, affirme-t-elle.

En même temps, nous sommes aussi dévoués que possible pour nous assurer que notre présence locale reste forte tout au long des changements qui pourraient survenir.

À Sudbury, l’équipe du Service de santé publique cherche déjà des moyens de collaborer avec les autres agences du Nord, affirme la médecin hygiéniste en chef, Penny Sutcliffe.

Il me semble qu’avant même la présentation de ce budget, il fallait envisager des manières plus efficaces de procéder, note-t-elle.

Penny Sutcliffe

Penny Sutcliffe, médecin hygiéniste en chef du Service de santé publique de Sudbury et du district

Photo : Penny Sutcliffe

La Dre Penny Sutcliffe souligne que les besoins en matière de soins de santé sont en croissance constante, alors que les ressources se font de plus en plus rares.

Entre autres, elle fait l’état des préoccupations relatives à l’équité des soins, la crise des opiacés, et la demande grandissante pour des services de santé mentale.

Je me mets au défi de penser moins aux installations physiques, et plus à leur fonction, dit-elle.

Nous devons penser à d’autres façons de travailler qui sont efficaces et qui protègent et à promeuvent la santé.

Jamie West s'adresse aux militants du parti.

Le député provincial de Sudbury, Jamie West

Photo : Radio-Canada / Samantha Samson/CBC

Le député provincial de Sudbury, le néo-démocrate Jamie West, s’attend à ce qu’il ne reste qu’un seul Service de santé publique dans le Nord-Est de la province, compte tenu de la faible population de la région.

Je serais ravi qu’on me démontre que j’ai tort, a déclaré West à CBC. Mais l’information que nous avons présentement indique que nous n’aurons qu’une agence dans le Nord-Est.

Nord de l'Ontario

Établissement de santé