•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police municipale de Surrey : un projet controversé

Un véhicule de police bleu, blanc et jaune avec les mots "Surrey Police" inscrits sur la porte en lettres moulées était garé devant l'hôtel où McCallum parlait.

Le maire Doug McCallum a dévoilé le prototype de la voiture qu'utiliserait la possible future police municipale de Surrey lors d'une conférence de presse, mardi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des conseillers municipaux de Surrey demandent plus de transparence au sujet du projet du maire Doug McCallum de remplacer, d'ici deux ans, le détachement de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Surrey par un corps de police municipale.

Comme le présageait la présence de la voiture de police, Doug McCallum a consacré une grande partie de son discours annuel sur l'état de la ville à sa promesse de remplacer l’actuel détachement de la GRC de Surrey par des forces de police municipale.

Selon le maire, la transition policière est un terrain miné politiquement, ce qui explique pourquoi cela ne s'est pas fait auparavant. « Aucun politicien ne veut assumer les coûts ni attirer l'attention des critiques », dit-il.

Le maire explique par ailleurs que le nouveau corps de police coûterait environ 10 % plus cher que le maintien de la GRC.

Dans les prochains jours, le conseil municipal produira un rapport qui sera ensuite envoyé au solliciteur général, Mike Farnworth, et dans lequel figureront des informations importantes comme les coûts, les niveaux de dotation en personnel et les délais de transition du projet de corps de police municipale.

Nous avons besoin de voir un plan des services de police. Pour l’instant, je n'ai rien vu.

Mike Farnworth, solliciteur général de la Colombie-Britannique

Linda Annis, la seule membre du conseil municipal qui ne fait pas partie de la Safe Surrey Coalition, estime cependant que le processus n’est pas assez transparent et qu’il devrait comprendre une discussion avec les habitants de Surrey.

Je pense que tous les habitants de la ville de Surrey ont le droit de savoir comment ils vont se sentir plus en sécurité [avec une police municipale] et à quel prix.

Linda Annis, conseillère municipale de Surrey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Prévention et sécurité