•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le « Airbnb du stationnement » gagne en popularité à Québec

L’application Espace Park permet à ses utilisateurs de louer des espaces de stationnement auprès de particuliers, d’entreprises ou d’organisations.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Deux ans après son lancement, l'application Espace Park, qui permet de louer des places de stationnement à des particuliers, a le vent dans les voiles. L'entreprise de Québec est présente dans la plupart des grandes villes de la province et compte même des utilisateurs jusqu'à Toronto.

Liam Garneau étudiait au cégep lorsque lui est venue l’idée de créer un « Airbnb du stationnement ».

« Je ne trouvais pas de place de stationnement, alors je me suis dit : "Pourquoi ne pas rentabiliser les places de stationnement pour aider les étudiants?" », raconte le jeune entrepreneur.

L'application Espace Park permet à quiconque de louer sa case de stationnement en échange d’un montant d’argent.

Sur une carte interactive, l'utilisateur peut choisir parmi les emplacements disponibles et effectuer un paiement avec une carte de crédit.

Engouement

L’application répond à une demande d'étudiants et de travailleurs des quartiers les plus achalandés.

Quand on a vu l'engouement, on s'est dit qu'on avait quelque chose de viable. On a vu que les propriétaires étaient contents de se créer un revenu supplémentaire.

Liam Garneau, fondateur, Espace Park

Espace Park vient d’ailleurs de s’associer à la Société de développement commerciale 3e Avenue/Limoilou. Son directeur général y a vu un potentiel pour les travailleurs du secteur.

« On le voit, il y a plein de places de stationnements disponibles le jour. Et il y a plein de gens qui seraient intéressés à louer ces places-là […] Notre rôle est de faire qu'il y ait plus de gens sur l'artère », mentionne Sébastien Chamberland.

Liam Garneau accorde une entrevue à Radio-Canada dans une ruelle du quartier Limoilou.

Liam Garneau avait 19 ans quand il a lancé Espace Park.

Photo : Radio-Canada

L'offre de stationnement pourrait toutefois augmenter le nombre de véhicules sur les routes.

« Le fait de savoir qu'on a un stationnement à destination, c'est un des facteurs les plus importants dans notre choix de prendre notre automobile pour un déplacement », explique Alexandre Turgeon, directeur général du Conseil régional de l'environnement de la région de la Capitale-Nationale.

Bienfaits

Il y voit néanmoins certains bienfaits. M. Turgeon croit que les applications comme Espace Park pourraient permettre d’optimiser le parc de stationnement en vue de le réduire.

Liam Garneau croit pour sa part que son application est bénéfique pour l’environnement, puisqu’elle aide les automobilistes à demeurer moins longtemps sur la route.

« Un véhicule, au lieu de tourner en rond pendant quinze minutes [pour trouver une place], ça lui prend [juste] deux minutes [avec l’application] », fait-il valoir.

Espace Park offre à ce jour plus de 300 places de stationnement réparties à Québec, Trois-Rivières, Montréal, Gatineau et Toronto.

Liam Garneau a l’intention de développer davantage le marché canadien et lorgne même les États-Unis.

Avec les informations de Hadi Hassin

Québec

Applications mobiles