•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10,4 nouveaux kilomètres de voies cyclables en 2019 à Gatineau

Des cycliste sur une piste cyclable en bordure de la rivière des Outaouais. Ottawa en arrière-plan.

La Ville de Gatineau aspire à devenir la «capitale du vélo».

Photo : Tourisme Québec/Vlan Communication

Radio-Canada

La Ville de Gatineau a présenté mardi ses priorités pour les prochaines années en ce qui a trait au développement du réseau cyclable.

Plusieurs secteurs de la ville auront droit à une série de travaux pour la création de nouveaux tronçons de voies cyclables. Les travaux prévus en 2019 projettent la mise en place de 10,4 nouveaux kilomètres de voies cyclables.

Des bandes cyclables seront notamment mises en place sur le chemin Eardley, à Aylmer, sur une longueur de 1,1 km entre la rue Front et la rue Principale.

Parmi les autres travaux, le Sentier des ruisseaux, un sentier polyvalent dans le Plateau, sera prolongé de 1,1 km entre la rue de l’Atmosphère et la rue de Ganymède. Dans le secteur Hull, des bandes cyclables d’une longueur de 2 km vont longer le boulevard de la Carrière entre la rue d’Edmonton et la rue Noël.

Une carte montre les liens cyclables existants et les liens projetés au cours des prochaines années.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une carte montre les liens cyclables existants et les liens projetés au cours des prochaines années.

Photo : Ville de Gatineau

Le conseiller du district du Carrefour-de-l'Hôpital, Gilles Carpentier, est déçu de la faible place accordée au secteur de Gatineau pour les travaux de 2019. Seuls 450 mètres de voies cyclables supplémentaires sont prévus, sur la rue de Cannes entre le boulevard La Vérendrye et le chemin Lebeaudy.

Damage recommandé pour le réseau blanc

Le Centre de services de Gatineau et le Service de l'urbanisme et du développement durable de la Ville ont par ailleurs recommandé aux élus d'adopter le damage du corridor cyclable du Rapibus et celui du sentier des Voyageurs relativement au projet pilote du réseau blanc. C’est la troisième des options qui avaient été proposées aux élus en janvier.

Première option : le déneigement complet, au même niveau que les voies de circulation automobile, de quatre axes ciblés par la Ville. Le coût de cette option est estimé à 450 000 $, notamment en raison du besoin d'engager des entrepreneurs.

Deuxième option : le déneigement de toutes les pistes ciblées par la Commission avec la même qualité de déneigement que les trottoirs de la Ville. Les employés de la Ville procéderaient d'ailleurs au damage du sentier des Voyageurs et au déneigement de la piste cyclable du couloir du Rapibus.

Troisième option : le damage de la piste cyclable couloir du Rapibus entre la station de la Gappe et Montclair, ainsi que le sentier des Voyageurs.

La Ville investira donc 28 000 $ pour un projet pilote l'hiver prochain, ce qui est tout à fait raisonnable, selon le président du conseil municipal, Daniel Champagne.

Il s'agit de l'option la plus économique qui a été proposée, à un peu plus de 9000 $ par kilomètre. Il s'agit d'un scénario modeste, selon la conseillère Audrey Bureau, qui permet d'évaluer le potentiel de cette mesure.

Pour Action vélo Outaouais, ce n'est pas le scénario souhaité.C’est sûr qu’on aurait voulu avoir un réseau plus élaboré, mais on est contents de la démarche et on est contents que les gens vont pouvoir aller et venir entre Gatineau et Hull pendant tout l’hiver, a pour sa part fait valoir Daniel Varin, président du regroupement citoyen.

Mesures d'encouragement, d'éducation et d'encadrement

Par ailleurs, les employés municipaux ont réclamé un financement de 355 000 $ dans le budget de 2020 pour que la Ville mette en place des mesures d'encouragement, d'éducation et d'encadrement de l'utilisation du vélo, question de favoriser son adoption par davantage de citoyens comme mode de transport actif.

Parmi les mesures proposées, notons le soutien aux organismes du milieu dans la mise en place d'événements faisant la promotion de la mobilité durable, la promotion de la pratique sécuritaire du vélo lors d'activités communautaires et l'augmentation du nombre de policiers à vélo.

Toutes ces mesures visent à faire de Gatineau la capitale du vélo, a soutenu le président du conseil municipal, Daniel Champagne, pendant la réunion.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale