•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le niveau des Grands Lacs pourrait atteindre un record cet été

De la glace et de l'eau.

Le lac Supérieur est particulièrement élevé cette année à cause des pluies printanières et d'une importante calotte de neige.

Photo : Radio-Canada / Justine Cohendet

Radio-Canada

Les lacs Supérieur et Érié devraient atteindre des niveaux records au cours des six prochains mois, selon les autorités américaines, alors que le niveau des lacs Michigan, Huron et Ontario sont bien supérieurs à la moyenne.

Selon le Corps du génie de l'Armée des États-Unis, le lac Supérieur, qui se déverse dans les autres Grands Lacs, dépasse actuellement de plus de 38 cm son niveau moyen traditionnel à cette période-ci de l'année.

Le niveau d'eau est supérieur de 22,9 cm à celui de l'an dernier.

Quant au lac Érié, il dépasse de 66 cm sa moyenne historique.

Le niveau des Grands Lacs est généralement à la hausse d'année en année depuis le nadir atteint en 2013, mais le Corps du génie de l'Armée des États-Unis s'attend à ce que les lacs Érié et Supérieur battent des records cet été.

La raison : les fortes pluies du printemps et la fonte d'importantes quantités de neige tombées durant l'hiver dans les régions plus au nord.

C'est tout un renversement. On atteint maintenant l'autre extrême.

Keith Kompoltowicz, spécialiste au bureau de Détroit du Corps de génie de l'Armée américaine

Ces événements reflètent ce à quoi les scientifiques s'attendaient avec le réchauffement de la planète et ses effets à long terme, indique le professeur Drew Gronewold de l'Université du Michigan.

Des heureux et des mécontents

Des bénévoles remplissent des sacs de sable près du rivage d'une des îles de Toronto.

Des résidents des îles de Toronto remplissent des sacs de sable pour se protéger contre les inondations.

Photo : Radio-Canada / Anne-Marie Provost

Kolleen Jones, copropriétaire d'une marina à Elberta, au Michigan, se réjouit de la hausse du niveau d'eau, racontant que bon nombre de débarcadères de bateaux étaient inutilisables dans le passé.

Il s'agit aussi d'une bonne nouvelle pour les transporteurs de marchandises sur les Grands Lacs.

En revanche, les niveaux d'eau élevés peuvent accentuer l'érosion des berges et causer des inondations.

Nombre de résidents des îles de Toronto, par exemple, appréhendent des inondations comme en 2017.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Environnement