•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'annulation du scrutin à Istanbul est une victoire de la démocratie, selon Erdogan

Un homme vêtu sobrement d'un manteau et portant la moustache s'adresse à la foule. Il tient un micro dans sa main gauche.

Recep Tayyip Erdogan a tenu 102 rassemblements en 50 jours afin de convaincre les électeurs de voter pour son parti, l'AKP.

Photo : AFP/Getty Images / ADEM ALTAN

Reuters

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a présenté mardi l'annulation du résultat de l'élection municipale à Istanbul, remportée par l'opposition, comme une victoire de la démocratie face à la « corruption organisée ».

Soumis depuis des semaines à une intense pression du pouvoir turc, le Conseil électoral supérieur a ordonné lundi la tenue d'un nouveau scrutin dans la première ville du pays en invoquant des irrégularités lors de celui du 31 mars.

Le Parti républicain du peuple (opposition laïque) l'avait emporté d'une courte tête à Istanbul, infligeant un camouflet à Erdogan, qui en a été le maire dans les années 1990.

« Nous sommes convaincus que les élections municipales à Istanbul ont été marquées par la corruption organisée et une totale illégalité », a réagi mardi le président turc.

« Nous voyons [l'annulation du scrutin] comme une étape importante du renforcement de notre démocratie », a-t-il ajouté devant les parlementaires de son Parti de la justice et du développement (AKP).

Le CHP, qui a dénoncé à l'inverse une « dictature flagrante », a décidé mardi de ne pas boycotter le nouveau vote prévu le 23 juin, selon la chaîne NTV.

Plusieurs candidats d'opposition ont par ailleurs indiqué qu'ils pourraient se retirer au profit de celui du CHP, Ekrem Imamoglu, face à l'ancien premier ministre de l'AKP Binali Yildirim.

En mars, Imamoglu l'avait emporté avec 13 000 voix d'avance, dans une ville comptant 10 millions d'électeurs, selon les chiffres fournis par la commission électorale après un recomptage partiel des bulletins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !