•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort du Canadien Jean Vanier, fondateur de L'Arche

Le fondateur de la Communauté de l'Arche, Jean Vanier, s'est éteint dans la nuit de lundi à mardi, à Paris.

Photo : AFP/Getty Images / JUSTIN TALLIS

Agence France-Presse

Le Canadien Jean Vanier, qui avait fondé en France L'Arche, association qui accueille des personnes ayant une déficience intellectuelle, est décédé à l'âge de 90 ans à Paris, dans la nuit de lundi à mardi.

« Affaibli par un cancer depuis plusieurs semaines », Jean Vanier « s'est éteint tranquillement cette nuit entouré de quelques proches », mentionne mardi L'Arche dans un communiqué.

Fils du gouverneur général du Canada Georges Vanier, Jean Vanier est né le 10 septembre 1928 à Genève.

Il s'engage très jeune dans l'accueil à Paris des survivants des camps de concentration et en ressort profondément marqué.

Georges Vanier fut le premier Québécois et le premier francophone à occuper le poste de gouverneur général du Canada, auquel il a accédé le 1er août 1959. Son arrivée à Rideau Hall a marqué le début de l'alternance des candidats francophones et anglophones au poste de gouverneur général du pays.

Après des années de formation en France et au Canada, il obtient en 1962 un doctorat en philosophie et devient enseignant, selon le site de l'association.

En 1964, il découvre les conditions de vie sordides des personnes handicapées dans les asiles psychiatriques et propose à deux hommes vivant en établissement, Raphaël et Philippe, de s'installer avec lui dans une petite maison près de Paris, qu'il baptise « L'Arche ».

Les « foyers » se multiplient en France et dans le monde : Canada en 1969, Inde en 1970, Côte d'Ivoire en 1974, Haïti en 1975, Australie en 1978...

Jean Vanier pose devant sa demeure de Trosly-Breuil, en France.

Jean Vanier pose devant sa demeure de Trosly-Breuil, en France.

Photo : Reuters / Tom Heneghan

« Cette organisation anime à travers le monde plus de 150 lieux de vie partagée entre des personnes ayant une déficience intellectuelle et les assistants salariés ou volontaires qui les accompagnent », rappelle le communiqué de L'Arche.

« Pendant 55 ans, à travers son expérience vécue, ses écrits et ses conférences, le message de paix et d'attention aux plus fragiles de Jean Vanier a influencé des milliers de personnes, illustres ou inconnues. Il n'a eu de cesse de vouloir témoigner du rôle essentiel des personnes handicapées mentales dans l'édification d'un monde plus humain et d'oeuvrer pour qu'elles retrouvent leur dignité et leur place dans la société », poursuit le texte.

Jean Vanier a également cofondé en 1971 le réseau chrétien Foi et Lumière, qui revendique près de 1500 « communautés de rencontre » organisant des temps de prière, de pèlerinage et de fête dans quelque 80 pays.

« Artisan de paix, il n'a jamais cessé de témoigner de la richesse de la vie partagée et de la fraternité avec les plus fragiles, en voulant contribuer à rendre aux personnes ayant une déficience intellectuelle leur dignité et leur place dans la société », souligne L'Arche, qui rappelle qu'il a donné de nombreuses conférences partout dans le monde pendant plus de 40 ans et publié une quarantaine d'ouvrages.

Europe

International