•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pêche récréative, une « vraie thérapie »

Les pêcheurs de truite sont nombreux à tenter leur chance en début de saison
Les pêcheurs de truite sont nombreux à tenter leur chance en début de saison Photo: Radio-Canada / Alix Villeneuve
René Landry

Il est beaucoup question, ces temps-ci, du début de la pêche au crabe et au homard. Dans la Péninsule acadienne, la pêche récréative s'amorce plus discrètement, mais attire malgré tout de nombreux amateurs qui veulent surtout passer du bon temps.

Frédérick Brideau, âgé de 13 ans, est un de ces passionnés.

Je profite du bon temps avec ma famille, dit-il. C'est le feeling d'attraper une truite qui est plaisant.

Frédérick Brideau, âgé de 13 ans, est un grand amateur de pêche à la truiteFrédérick Brideau, âgé de 13 ans, est un grand amateur de pêche à la truite Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Comme bien d'autres jeunes, il lui arrive de s'adonner aux jeux vidéo. Mais il semble faire plaisir à ses parents quand il assure qu'il préfère de loin pêcher la truite au grand air.

Avant le début de la saison, tu t'ennuies à rester à la maison, ajoute-t-il. Ici, on relaxe, on en profite. On écoute le son de la rivière. Des fois quand tu tombes endormi, tu te réveilles avec une belle surprise au bout de la ligne.

Cette belle truite s'est fait déjouer par un pêcheurCette belle truite s'est fait déjouer par un pêcheur Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Jeannine Benoit et son conjoint Aldéo profitent bien de leur retraite en allait taquiner la truite.

Quand tu as pris ta retraite, du temps, tu en as assez, explique Aldéo. On a de la nourriture, une couverture pour s'allonger dans le bateau. On se couche là et on attend. On va avoir du plaisir.

Pour Jeannine et Aldéo Benoit, la pêche est comme une vraie thérapiePour Jeannine et Aldéo Benoit, la pêche est comme une vraie thérapie Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Jeannine parle de ses prouesses de pêcheuse devant le regard complice et admiratif de son conjoint.

C'est moi qui attrape les plus grosses, assure-t-elle. Ma plus grosse, l'an dernier, mesurait 21 pouces et demi. Tu ne penses à rien à la pêche, c'est un vrai plaisir. J'oublie tout, c'est une vraie thérapie.

Laurent Galuchon est fier de sa capture, même s'il dit qu'il en attrape habituellement de plus grosses...Laurent Galuchon est fier de sa capture, même s'il dit qu'il en attrape habituellement de plus grosses... Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Laurent Galuchon sent le besoin de fournir des explications même s'il vient d'attraper une belle truite.

D'habitude mes truites sont plus grosses : des 14, 15 et 16 pouces. Il n'y a pas de secret, c'est la chance. Oui, c'est le bonheur.

Nouveau-Brunswick

Chasse et pêche