•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SAQ diminue sa marge de profits sur les spiritueux vendus hors de ses succursales

Les prix des bouteilles de spiritueux demeureront les mêmes pour les consommateurs.

Photo : Radio-Canada / Allison Van Rassel

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement exige une baisse des profits que fait la Société des alcools du Québec (SAQ) sur les ventes de spiritueux vendus à l'extérieur des succursales de la société d'État. Depuis juillet dernier, les micro-distillateurs ont le droit de vendre leurs produits sur leurs lieux de production.

Par communiqué, la SAQ annonce qu’elle baisse sa majoration à 52,1 %. L'initiative est saluée par les micro-distillateurs qui qualifiaient l'intervention de la SAQ de frein au développement de l'industrie.

Le président de l'Association des micro-distilleries du Québec (AMDQ) et copropriétaire de la Distillerie du St. Laurent à Rimouski, Jean-François Cloutier, reçoit positivement l'annonce de la baisse de majoration de la part de la SAQ.

Il estime toutefois qu'il reste encore du chemin à faire pour faire face à la concurrence.

« Il reste encore beaucoup de travail à faire. Tu prends le Nouveau-Brunswick, par exemple, il n'y a aucune majoration sur la vente sur place. »

— Une citation de  Jean-François Cloutier, président de l'AMDQ et copropriétaire de la distillerie St. Laurent

Même si le pourcentage du coût de la vente de bouteilles remis aux micro-distillateurs est plus important, le coût payé par les clients demeurera le même.

Cinq des 26 microdistillateurs de la province sont situés dans l'Est-du-Québec.

Avec les informations de Louis Lessard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !