•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La peine du chauffard Terrance Morin sera rendue en juin

Image infrarouge où l'on aperçoit Terrance Morin dans un champ, près du véhicule qu'il a volé et recouvert d'essence.

Des images de l’intervention policière du 6 mai 2018 ont été diffusées lors de l’audience de Terrance Morin à la cour provinciale de Saskatoon, le 16 avril.

Photo : Radio-Canada / Saskatoon Police Service

Radio-Canada

Terrance Morin, qui a tenté de s'immoler après une poursuite policière près de Saskatoon il y a un an, a plaidé coupable à des accusations de conduite dangereuse, de dommages causés par le feu, de possession de biens volés et d'outrage à un agent de la police.

Dans la nuit du 5 au 6 mai 2018, l'homme de 37 ans avait été arrêté par la police près de Langham, après une poursuite à grande vitesse qui a duré plusieurs heures. L’homme avait alors mis le feu au véhicule qu’il avait volé et avait tenté de s’immoler par le feu.

L'Unité de soutien aérien de la police de Saskatoon, déployée en renfort, avait indiqué qu’il s’agissait d’un des conducteurs les plus dangereux qu’elle avait connus et que plus d’une trentaine d'automobilistes avaient été mis en danger lors de la poursuite.

Terrance Morin a mentionné qu’il était sous l'influence de la méthamphétamine depuis plusieurs jours au moment de son arrestation. Des images de l’intervention policìere ont été diffusées durant l’audience de l’accusé à la cour provinciale de Saskatoon, le 16 avril.

La procureure, Barbara Herder, demande une peine de prison allant de 5 à 6 ans, suivie d’une interdiction de conduire de 3 ans. L’avocate de la défense, Jessie Buydens, recommande une peine de 18 à 24 mois, moins 17 mois, soit l'équivalent du temps déjà purgé en détention provisoire.

Le juge Brent Klause rendra sa décision sur la peine de Terrance Morin en juin.

Avec les informations recueillies par Dan Zakreski, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Crimes et délits