•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plateforme du NPD : beaucoup de promesses, aucun plan de réduction du déficit

Portrait d'Alison Coffin.

La cheffe du Nouveau Parti démocratique de Terre-Neuve-et-Labrador, Alison Coffin, a annoncé son programme électoral lundi.

Photo :  CBC

Patrick Butler

Le Nouveau Parti démocratique de Terre-Neuve-et-Labrador dévoile une plateforme électorale axée sur la vie abordable, la santé, la création d'une économie durable et l'environnement.

Ce programme, annoncé par la cheffe néo-démocrate Alison Coffin à moins de deux semaines des élections provinciales, promet d'augmenter le salaire minimum à 15 $ l’heure d’ici 2021, de nouveaux investissements dans les transports en commun et l’élimination de l'impôt provincial des PME.

Le NPD s’engage également à déposer une nouvelle loi sur l’équité salariale, à améliorer les soins à domicile pour les aînés et à maintenir le gel des droits de scolarité pour les étudiants à l’Université Memorial. Elle promet aussi de réduire graduellement les droits de scolarité à Terre-Neuve-et-Labrador.

Aucun plan pour réduire la dette, le déficit

La plateforme néo-démocrate ne suggère aucune mesure pour réduire la dette provinciale ni pour retourner à l'équilibre budgétaire.

Des proposition pour amortir l'impact des dépassements de coûts du mégaprojet de Muskrat Falls sur les factures d’électricité des contribuables brillent également par leur absence dans la plateforme du NPD. La plateforme indique que le parti va collaborer avec la Régie des services publics afin de développer un plan réaliste qui maintiendra le prix d’électricité à Terre-Neuve-et-Labrador à 13 cents par kilowattheure.

Un photo du chantier du projet hydroélectrique Muskrat Falls, au Labrador

La plateforme néo-démocrate n'a pas inclus de plan pour amoindrir l'effet des débordements de coûts du mégaprojet de Muskrat Falls sur les factures d'électricité des Terre-Neuviens et Labradoriens.

Photo : Penncor

Le plan néo-démocrate promet cependant le démantèlement de Nalcor Energy, la société d’État qui gère ce projet hydroélectrique. Le NPD qualifie Nalcor de trop coûteux et ajoute queseulement un ministère, qui répond au ministre, est nécessaire.

Réformes démocratiques

Plusieurs réformes aux institutions démocratiques de la province ont aussi été suggérées.

Le NPD souhaite créer un directeur du budget parlementaire non partisan, semblable à celui créé par Ottawa en 2006. Ce directeur fournirait une analyse indépendante de l’état des finances de la province ainsi que les estimations de coûts de tout futur projet de développement.

Le NPD espère aussi abaisser de 18 à 16 ans l’âge pour voter aux élections provinciales.

Il veut également interdire les contributions financières aux partis politiques des syndicats et des sociétés à Terre-Neuve-et-Labrador.

La plateforme du NPD ne fait que 14 pages et n’expose pas les coûts associés à la plupart de ses promesses. En comparaison, la plateforme du Parti libéral fait 75 pages, tandis que le programme électoral des progressistes-conservateurs compte 95 pages.

Terre-Neuve-et-Labrador

Politique provinciale