•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sébastien Proulx songe à se lancer dans la course à la chefferie du PLQ

Sébastien Proulx entouré de candidats du PLQ dans la région de Québec

Sébastien Proulx

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le député de Jean-Talon Sébastien Proulx pourrait briguer la chefferie du Parti libéral du Québec (PLQ), a-t-il laissé entendre dimanche.

L’ex-ministre, qui avait exclu de se porter candidat il y a quelques mois, pourrait maintenant reconsidérer sa décision afin que « la voix des militants plus nationalistes soient entendue ».

« Le Parti libéral doit être nationaliste et doit être porteur d'un projet de société très affirmatif. D'autres ont peut-être d'autres options mais moi si j'y allais, c'est là où je loge », a-t-il déclaré dimanche lors du conseil général du PLQ qui se tenait à Drummondville.

Sébastien Proulx affirme avoir reçu l’appui de plusieurs militants libéraux au cours des derniers jours.

« J’ai été très touché par le message qui m’a été transmis. Je vous l’ai déjà dit et je l’ai dit aux militants également. J’avais considéré cette option d’aller à la chefferie et pour des raisons personnelles, familiales […] j’avais choisi de ne pas y aller », a-t-il déclaré dimanche lors d’une mêlée de presse.

Le député libéral est tout de même resté vague sur son futur au sein du parti, en laissant entendre que sa réflexion n’était pas complétée.

« Je vais quand même me poser la question : "Qu’est-ce qui est bon pour ma famille, qu’est ce qui est bon pour moi" », a-t-il déclaré.

Le Parti libéral du Québec choisira son prochain chef au printemps 2020. Certains députés ont déjà laissé entendre qu’un saut dans la course à la direction pourrait les intéresser. C’est entre autres le cas pour Dominique Anglade et Marwah Rizqy.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique provinciale