•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brume et feu d’artifice pour le lancement de la pêche au homard aux Îles

Les Madelinots aiment souligner en grand le lancement de la saison de pêche au homard.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Philippe Grenier
Brigitte Dubé

Dans une ambiance à la fois festive et fébrile, sous un feu d'artifice éclatant dans un ciel nimbé de brume, 325 homardiers madelinots ont pris la mer tôt dimanche matin. Une 144e saison de pêche au homard qui s'ouvre en grand aux Îles-de-la-Madeleine.

Tôt le matin, les pêcheurs étaient sur les quais pour les derniers préparatifs avant la 144e mise à l'eau des cages à homard.

Pêcheurs qui installent les cages à homard dans leur bateau.

Derniers préparatifs avant le départ

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Heureuses de célébrer cette tradition qui fait partie du cœur de l’identité madelinienne, les familles des pêcheurs étaient présentes avant le départ pour saluer les équipages.

Après avoir été retardée d'une journée en raison de travaux de dragage au port de Grosse-Île, la saison de pêche au homard dans la zone 22 est officiellement lancée aux Îles-de-la-Madeleine.

Des membres de la famille Martinet qui ne voulaient pas manquer le lancement de la saison.

Des membres de la famille Martinet qui ne voulaient pas manquer le lancement de la saison.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Même après 30 ans, Jean-Marc Turbide de Grande-Entrée Est a confié avoir toujours des papillons dans l’estomac.

C'est toujours de l'inconnu, a expliqué le capitaine du Lady Vicky peu avant le départ.

Veux, veux pas, les premières journées, tu as beau t'en aller sur les mêmes fonds que les années d'avant, tu ne sais pas si tu vas être pris pour changer tout de suite ou rester là. C'est tout le temps un petit stress.

Jean-Marc Turbide, capitaine du Lady Vicky

Jean-Marc Turbide dit s’attendre à une bonne saison.

Vicky Lebel, qui a repris le bateau de son père depuis quatre ans, a donné un aperçu de la fébrilité qui habitait les pêcheurs.On ne dort pas la nuit de la mise à l’eau, a-t-elle commenté. Il y a beaucoup à faire et on est stressés.

Vicky Lebel, pêcheuse professionnelle

Vicky Lebel, pêcheuse professionnelle

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Le départ simultané de tous ces bateaux représente toujours un risque, a-t-elle rappelé.

Il faut être vigilant. Beaucoup de bateaux, c’est beau, mais en même temps, c’est plus dangereux. On essaie de s’entraider. Mais en général, ça se passe bien.

Vicky Lebel, pêcheuse

Pour Maxime Cyr, qui amorce sa 14e saison, cette année est marquante, puisqu’il prend la mer avec son tout nouveau bateau, qu’il a construit avec son frère et son père.

La mise à l’eau est chargée d’émotion pour lui. Depuis que je suis tout jeune, c’est toujours une fierté de faire partie de cette tradition, a-t-il confié.

Maxime Cyr et son fils Nathan

Maxime Cyr et son fils Nathan

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Il anticipe une bonne année lui aussi. Après les deux années record qu’on a connues, si ça continuait, je serais extrêmement satisfait, a-t-il admis.

Un lancement réussi pour Pêches et Océans

La sortie des homardiers s'est bien déroulée dans les neuf ports de mer de l'archipel. Aucun incident n'a été rapporté, selon Cédric Arseneau, qui est directeur du bureau de secteur des Îles-de-la-Madeleine pour Pêches et Océans Canada.

Sortie des bateaux à Grande-Entrée

Sortie des bateaux à Grande-Entrée

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

On est satisfaits du déroulement de l'ouverture de la pêche ce matin, a-t-il commenté.

Malgré la hâte des pêcheurs de prendre la mer et de mettre leurs cages à l’eau, Pêches et Océans Canada a appliqué le protocole et reporté la pêche à dimanche, en raison des forts vents qui ont retardé l’opération de dragage au port de Grosse-Île.

La décision finale a été annoncée samedi à 16 h. Ce n'était pas la première fois que de tels retards se produisaient.

Maintenant, les Madelinots attendent impatiemment les premiers débarquements de homard, prévus mardi.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Industrie des pêches