•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La digue de Sainte-Marthe-sur-le-Lac bientôt réparée

Le colmatage de la digue naturelle qui a cédé il y a une semaine à Sainte-Marthe-sur-le-Lac sera terminé dimanche.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Sainte-Marthe-sur-le-Lac compte toujours plus de 700 maisons inondées sur son territoire, mais la municipalité pourrait à nouveau compter sur une digue fonctionnelle, et ce, dès la fin de la journée, dimanche.

Après la construction de trois digues temporaires visant à assécher la municipalité, le colmatage de la digue naturelle qui a cédé il y a une semaine et qui a entraîné l'évacuation de 6000 résidents est en cours. Les travaux avaient commencé samedi.

La digue sera reconstruite comme elle était avant qu'elle cède. Une fois tous les morceaux en place, des plongeurs viendront installer une membrane en caoutchouc afin de bien sceller la portion qui a été endommagée par la crue des eaux.

L’installation de cette membrane est une entreprise risquée pour les plongeurs, explique Jean Doré, responsable des opérations, puisque l’eau est trouble et pleine de débris.

« Les plongeurs vont avoir à descendre dans l’eau à travers les débris. Il y a environ 12 pieds d’eau. Ils n’ont aucun visuel à plus ou moins 3 pouces de leur masque. C’est à tâtons qu’ils vont faire la job », a-t-il raconté à RDI matin, dimanche.

Les travaux seront terminés « sans faute » dimanche, « à des heures peut-être tardives ». Il restera ensuite deux ou trois jours de pompage, « pour mettre le secteur à sec et donner accès aux résidences ».

Les trois digues temporaires installées au cours de la semaine seront alors enlevées.

« Après, il va rester à nettoyer et préparer l’offensive de ramasser les digues, qui ont pris une semaine [à construire] », indique M. Doré. Les travailleurs sous les ordres du responsable des opérations auront besoin d'« une autre grosse semaine » pour ramasser le tout.

La mairesse de la ville se veut cependant plus prudente quant à l'échéancier de la réparation de la digue qui pourrait se conclure plutôt lundi.

« Je ne veux pas donner de fausses informations à ma population, explique Sonia Paulus. Si ça se termine aujourd’hui, on va être content. »

Des immenses tas de matériaux attendent les éboueurs près du chemin.

Les résidents de Sainte-Marthe-sur-le-Lac dont le secteur a été asséché nettoient leur maison.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

À la recherche d'une solution permanente

La Municipalité affirme que le colmatage de la brèche est une solution temporaire. On ignore toutefois si la digue sera totalement reconstruite.

Jeudi, en visite sur place, le premier ministre François Legault a affirmé que des discussions à « moyen terme » auront lieu avec la Municipalité, afin « de régler le problème de façon permanente et réaliste ».

« On va se demander qu’est-ce qu'il est raisonnable de faire et qu’est-ce qui est le mieux pour les citoyens », a-t-il précisé.

Quelque 736 résidences sont actuellement inondées à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, où 5500 personnes demeurent évacuées, même si la portion ouest de la zone inondée a été asséchée il y a trois jours.

La réintégration des maisons se fera au compte-gouttes, puisque toutes les résidences inondées devront être inspectées avant que leurs occupants puissent y retourner.

Depuis samedi, Sainte-Marthe-sur-le-Lac a également commencé à ramasser les déchets de démolition provenant des maisons sinistrées asséchées.

« C’est un défi gigantesque. On parle d’au-delà de 20 000 tonnes de débris à ramasser au travers des rues et des résidences », souligne Jean Doré.

Avec les informations de Jacaudrey Charbonneau

Grand Montréal

Environnement