•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sinistrés : appel à la prudence pour le retour à la maison après les inondations

Une partie d'un mur d'une maison inondée est arraché à Princess Park, dans la région de Grand Lake au Nouveau-Brunswick, le 28 avril 2019.

Princess Park, dans la région de Grand Lake au Nouveau-Brunswick, le 28 avril 2019.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

La Presse canadienne

Les eaux de crue continuent de se retirer au Nouveau-Brunswick, ce qui a incité les autorités provinciales à exhorter les sinistrés à prendre garde aux effets secondaires des inondations lorsqu'ils reviendront à la maison.

Par voie de communiqué, l'Organisation des mesures d'urgence du Nouveau-Brunswick a rappelé samedi aux sinistrés de faire attention à la moisissure, aux articles de maison contaminés qui peuvent sembler propres et aux plus petits débris, comme des clous, qui auraient pu échouer sur leur terrain.

Les prévisions concernant les niveaux d'eau sont favorables et les niveaux d'eau continuent de diminuer, mais les résidents ne devraient rentrer chez eux que lorsqu’il n'y a plus aucun risque, a-t-elle écrit.

Elle a aussi enjoint les sinistrés à signaler les dommages qu'ils ont subis en rappelant la mise en place du Programme d'aide financière en cas de catastrophe. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a porté à 15 000 $ le montant maximal pouvant être accordé au titre de paiements anticipés.

L'Organisation des mesures d'urgence a aussi demandé aux sinistrés d'attendre l'autorisation avant de retourner chez eux et des respecter les fermetures de route, peu importe l'apparence de la chaussée.

Des équipes d'inspection en matière d'hygiène et de sécurité évaluent samedi des résidences et des commerces qui ont été endommagés par l'inondation à Fredericton, Maugerville et Grand Bay-Westfield.

Ces inspections se poursuivront dimanche et s'étendront aux municipalités de Hampton, Rothesay et Quispamsis.

Les équipes sont formées de membres du personnel du Bureau du prévôt des incendies, d'inspecteurs en santé, d'inspecteurs de l'environnement, ainsi que de professionnels en structures et en installations électriques. Ce sont elles qui déterminent si la résidence ou le commerce est suffisamment sécuritaire pour permettre aux résidents ou aux propriétaires d'y rester ou d'y retourner.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan (à gauche) et les militaires canadiens déployés à Saint-Jean, Nouveau-Brunswick, le 29 avril.

Photo : Radio-Canada / Marielle Guimond

Les soldats des Forces armées canadiennes déployées pour aider la population sont retournés à leur base, a indiqué le ministre de la Défense, Harjit Sajjan.

Après deux semaines d'efforts de secours aux victimes des inondations au NB, nos @ForcesCanada rentrent chez elles. Merci aux femmes et hommes en uniforme qui ont passé d'innombrables heures à faire des sacs de sable et aider les résidents à rester en sécurité, a écrit M. Sajjan.

Nouveau-Brunswick

Prévention et sécurité