•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Des bénévoles recueillent des dons.

Le centre de dons d'Aylmer est ouvert samedi et dimanche.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un deuxième centre de dons a ouvert ses portes à Gatineau afin de répondre aux besoins des personnes sinistrées, dans les Galeries d'Aylmer, samedi et dimanche, de 9 h à 17 h.

Certains sinistrés d'Aylmer trouvaient difficile de se rendre jusqu'au centre de dons à Gatineau, les déplacements étant rendus plus compliqués en raison des inondations.

C’est donc pour éviter le transport et faire en sorte qu’il y ait moins de véhicules qui circulent dans le territoire que ce deuxième centre de dons a été ouvert, affirme Stéphanie Lalande, directrice du développement des communautés de Centraide Outaouais.

Stéphanie Lalande

Stéphanie Lalande, directrice du développement des communautés de l'organisme Centraide Outaouais.

Photo : Radio-Canada

Comme au centre de dons situé aux Promenades Gatineau, des bénévoles sont là pour recevoir les dons en denrées non périssables, en produits pour bébés et en produits d’hygiène corporelle, entre autres.

Mme Lalande précise que contrairement au centre de dons des Promenades Gatineau, le centre de dons des Galeries d’Aylmer n’accepte pas les dons de vêtements, parce que l’endroit est trop petit pour accueillir ce volume.

On concentre nos efforts au niveau du non périssable et des produits d’hygiène.

Stéphanie Lalande, directrice du développement des communautés de Centraide Outaouais

Elle explique que c’est ensuite l’organisme Moisson Outaouais qui sera chargé de distribuer aux sinistrés tout ce qui a été engrangé, alors que Centraide Outaouais est là comme partenaire pour soutenir les efforts.

Les dons recueillis, tant à Aylmer qu’à Gatineau, seront distribués partout dans la région, souligne Mme Lalande. On ouvre ici afin de se rapprocher des gens et leur faciliter l’accès au centre de dons, mais c’est pour toute la région de l’Outaouais.

Je trouve ça triste, ce qui arrive à ces gens-là, indique pour sa part Marie-Paule Dupont, qui est allée porter des denrées samedi matin. Elle trouve qu’il est important d’être solidaires envers les personnes sinistrées.

Marie-Paule Dupont dans un stationnement.

Marie-Paule Dupont trouve qu’il est important d’être solidaires envers les personnes sinistrées.

Photo : Radio-Canada

On aide comme on peut. J’ai fait un chèque à la Croix-Rouge et je suis venue déposer des dons [au centre de dons] à Aylmer, dit-elle, ajoutant que « ce n’est pas tout le monde qui a le goût d’aller courir jusqu’à Gatineau » pour faire un don.

Ottawa-Gatineau

Incidents et catastrophes naturelles