•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« L’avion a rebondi sur la piste » : un Boeing termine sa course dans le fleuve

Un avion est immobilisé dans l'eau. Des équipes de secours s'activent autour de l'appareil.
L'Unité de police maritime de Jacksonville est intervenue pour venir en aide aux passagers d'un avion qui a dû atterrir dans l'eau. Photo: Twitter/Jacksonville Police
Radio-Canada

Un avion de la compagnie Miami Air International avec 143 personnes à son bord a dû se poser d'urgence dans les eaux du fleuve Saint Johns à Jacksonville, en Floride, vendredi soir, après avoir raté son atterrissage. L'accident n'a fait aucun blessé majeur.

Sur 136 passagers et 7 membres d'équipage, 21 personnes ont été hospitalisées pour des blessures mineures, tandis que d'autres ont été soignées sur place, a indiqué le bureau du shérif de Jacksonville.

Avant de finir sa course dans l'eau, vers 21 h 40, le Boeing 737 avait décollé de la baie de Guantanamo; il transportait des membres du personnel de la base militaire et leurs familles.

« L'avion n'a pas été submergé. Tous les passagers ont été retrouvés et sont en vie », a écrit le shérif de Jacksonville dans un tweet accompagné de deux photos, sur lesquelles on peut voir l'appareil intact, en eau peu profonde.

Près d'une centaine de policiers et de pompiers, ainsi qu'une unité maritime, ont été appelés sur les lieux afin de procéder à l'évacuation de tous les passagers.

« Alors qu'on descendait, l'avion a rebondi sur la piste, puis viré à droite et rebondi encore puis viré à gauche », a raconté à CNN Cheryl Bormann, une avocate qui se trouvait à bord.

« Puis il a encore viré de côté et s'est enfin » immobilisé dans l’eau, a-t-elle poursuivi en soulignant que les masques à oxygène étaient sortis et que des compartiments à bagages s'étaient ouverts.

L'avion sur le fleuve, toutes les sorties d'urgence ouvertesL'avion sur le fleuve, toutes les sorties d'urgence ouvertes Photo : Police de Jacksonville Floride

Le maire de la ville, Lenny Curry, a indiqué qu'une équipe s'était assurée que le carburant ne s'écoule pas dans les eaux du fleuve.

Des responsables n'ont pas été en mesure d'expliquer pourquoi l'avion était sorti de piste. Un violent orage sévissait au moment de l'atterrissage.

Dans un communiqué, Boeing a indiqué fournir de l'assistance technique dans l'enquête ouverte par le Conseil national de la sécurité des transports des États-Unis.

Le modèle de l'appareil impliqué est un avion plus ancien que les 737 MAX qui ont récemment été immobilisés par Boeing après deux accidents mortels, en Éthiopie et en Indonésie.

Avec les informations de Agence France-Presse

Amériques

International