•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le facteur d'orgues Casavant est vendu

Un homme est assis à un orgue au fond des ateliers de Casavant Frères.

Les ateliers de Casavant Frères, à Saint-Hyacinthe

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'entreprise Casavant Frères est vendue. Le facteur d'orgues de réputation internationale, fondé en 1879, restera entre les mains de propriétaires québécois, mais on ne connaît pas encore l'identité des acheteurs.

L'entreprise poursuivra ses activités à Saint-Hyacinthe, en Montérégie, et conservera ses 80 employés. Certains détails de la transaction restent à régler.

La plus célèbre et la plus importante entreprise de fabrication d'orgues au Canada a été fondée par les frères Joseph-Claver et Samuel-Marie, fils de Joseph Casavant, un forgeron devenu lui-même facteur d'orgues.

Les tuyaux de l'orgue de la Maison symphonique.

L'orgue Pierre-Béique de la Maison symphonique, à Montréal, est l'oeuvre de Casavant Frères.

Photo : Radio-Canada

Il y a des orgues Casavant partout dans le monde. L'orgue Pierre-Béique de la Maison symphonique, à Montréal, compte parmi les plus récents. Celui de la basilique Notre-Dame est l'un des plus imposants.

Le facteur d'orgues est répertorié dans L'Encyclopédie canadienne, qui souligne que ce sont d'abord les qualités techniques et esthétiques qui confèrent aux instruments Casavant « une place tout à fait enviable et bien définie dans la facture contemporaine : le Casavant de cette fin de siècle sonne la plupart du temps français, et il est basé sur une conception classique, mais faisant aussi une juste synthèse d'éléments symphoniques et nouveaux ».

L'orgue et ses tuyaux dans l'église Saint-Jean-Baptiste.

L'orgue Casavant de l'église Saint-Jean-Baptiste, à Montréal

Photo : Radio-Canada / Jean-François Villeneuve

Avec des informations de Gérald Fillion

Musique

Économie