•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début d’une étude des effets des changements climatiques sur la santé publique dans le Nord ontarien

En avant plan, un glacier qui fond. En arriere plan un cours d'eau avec de gros morceaux de glace.
Les organismes de santé publique du Nord de l'Ontario souhaite être mieux préparés pour faire face aux effets des changements climatiques sur la santé. Photo: Radio-Canada / François Gagnon
Miguel Lachance

Les sept bureaux de santé publique du Nord de l'Ontario mèneront de concert un projet de deux ans pour mieux comprendre l'impact des changements climatiques sur la santé et être mieux préparés pour y réagir.

Le projet, financé par Santé Canada, sera piloté par le bureau de santé du Nord-Ouest, basé à Kenora, en collaboration avec les six autres services de santé publique de la région (District de Thunder Bay, Algoma, Sudbury et districts, Timiskaming, Porcupine, et North Bay-Parry Sound).

Moriah Thorpe, promotrice de la santé pour la division de la santé environnementale de Santé publique Sudbury et districts (SPSD), explique que l’objectif sera de rassembler dans un rapport des données scientifiques sur le climat dans le Nord de la province.

Portrait d'une jeune femmeMoriah Thorpe croit que le projet de deux ans permettra de mieux comprendre les effets des changements climatiques sur la santé dans le Nord de l'Ontario. Photo : CBC/Markus Schwabe

Les effets des changements climatiques dans la région pourraient différer de ceux qui se feront sentir dans le Sud de la province, notamment parce que les températures semblent augmenter plus rapidement dans le Nord, avance la promotrice de la santé.

Nous prévoyons une diminution de la qualité de l’air, ce qui pourrait avoir un effet sur le nombre de problèmes cardio-respiratoires.

Moriah Thorpe, promotrice de la santé pour Santé publique Sudbury et districts

On pourrait aussi voir le déplacement vers le Nord de maladies à transmission vectorielle, comme le virus du Nil occidental et la maladie de Lyme, ajoute Mme Thorne.

Une tique dans la main d’un scientifique.Les changements climatiques pourraient amener la prolifération d’insectes dans le Nord comme la tique. Photo : Université d'Ottawa

Les problèmes de santé mentale causés par les crises climatiques, comme les inondations, pourraient faire partir de l’étude, selon Mme Thorpe, mais elle ne peut le dire avec certitude.

La médecin-hygiéniste et directrice générale de SPSD, Penny Sutcliffe, affirme que réagir aux changements climatiques exige un point de vue, des partenariats et des mesures à l’échelle locale.

Autrement dit, notre travail doit reposer sur des données probantes, répondre aux besoins de la population, et correspondre aux priorités actuelles et nouvelles.

Penny Sutcliffe, médecin-hygiéniste et directrice générale de Santé publique Sudbury et districts
Portait d'une femmeLa docteure Penny Sutcliffe. Photo : Penny Sutcliffe

Le projet comprendra un volet de sensibilisation auprès des municipalités, des services d’urgences et des citoyens, au sujet des effets des changements climatiques sur la santé.

Les organismes examineront aussi des politiques et des programmes qui pourraient aider la population à faire face aux changements climatiques.

Santé publique

Santé