•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travaux de la nouvelle école francophone entamés sans cérémonie à Whitehorse

Un ouvrier derrière des clôtures près d'un édifice.

Les travaux de construction pour la nouvelle école secondaire francophone ont débuté aux abords de l'École secondaire FH Collins.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Claudiane Samson

Les travaux tant attendus par la communauté francophone pour la construction d'une nouvelle école secondaire à Whitehorse ont bel et bien été entamés cette semaine, mais une cérémonie ainsi que le dévoilement de son nom ne sont toujours pas organisés.

La construction d’une nouvelle école secondaire était au coeur d’un litige qui a mené la Commission scolaire francophone du Yukon (CSFY) et le territoire à en débattre jusqu’à la Cour suprême du Canada.

Le début des travaux signifie ainsi la fin d’une partie de la poursuite judiciaire.

C'est certain que pour notre communauté, c'est très excitant de voir des travaux sur le site. On veut organiser une cérémonie pour célébrer le début des travaux. À date, c'est assez compliqué parce que ça implique un représentant du gouvernement fédéral du gouvernement territorial et de la commission scolaire.

Marc Champagne, directeur général, CSFY

Depuis, les enjeux de la poursuite ont été négociés hors cour. La construction fait l’objet de discussions en marge de celles concernant la pleine gestion scolaire, c’est-à-dire la gestion des programmes, des immeubles et du personnel de l’éducation en français langue première au territoire.

Le sous-ministre adjoint au ministère de l’Éducation, Michael Woods, affirme que des consultations sont en cours pour valider le choix du nom de la future école pour lequel un concours a été organisé par la CSFY.

« Notre désir est réellement de travailler ensemble et bâtir des liens de façon à régler nos propres problèmes plutôt qu’à travers les tribunaux. »

dessin de l'extérieur de la nouvelle école

La nouvelle école accueillera 150 élèves dès l'année scolaire 2020-2021.

Photo : Gouvernement du Yukon

Facture de 35 M$

Le budget du projet avait d’abord été estimé à 27,5 millions de dollars avec un investissement de 7,5 millions de dollars du gouvernement fédéral pour une portion du bâtiment qui servira de centre communautaire.

Avec les retards dans l'avancement du projet et les soumissions obtenues, le contrat avec l’entrepreneur local Ketza Construction s’est signé à 29 millions de dollars. En incluant les frais d'ameublement et la construction du débarcadère d'autobus, la facture totale s’élève à 35,3 millions de dollars.

[Ce projet] apportera beaucoup au modèle de campus où se trouvent [les écoles] FH Collins et Selkirk en permettant des opportunités de partage de ressources. [...] Nous sommes fiers de pouvoir améliorer les infrastructures scolaires pour les élèves du Yukon.

Michael Woods, sous-ministre adjoint, ministère de l'Éducation

Le sous-ministre adjoint affirme que le printemps hâtif a permis d'entamer les travaux un peu à l’avance. L’échéancier est ainsi respecté, si bien que la nouvelle école devrait ouvrir ses portes pendant l'année scolaire 2020-2021.

Des travaux extérieurs cet été

Une portion du stationnement et du débarcadère d'autobus de l'école FH Collins sont avec le début des travaux inaccessibles à la circulation automobile et le demeureront pour tout l'été au moins.

Michael Woods affirme que l'étude sur le trafic automobile du quartier Riverdale a déterminé qu'avec le nombre prévu d'élèves, aucun impact notoire n'était à prévoir.

Le concept du débarcadère devrait, dit-il, permettre une circulation fluide.

Une pièce d'équipement lourd retourne de la terre à côté d'un ouvrier.

Le site de construction de la nouvelle école secondaire francophone est situé entre les écoles FH Collins et Selkirk dans le quartier Riverdale de Whitehorse.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Grand-Nord

Éducation