•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une guillotine à Queen's Park : Doug Ford contacte la police

Des manifestants vêtus de noir et masqués tiennent des cartons où on peut lire des messages dénonçant les compressions.

« Puisse l'histoire se répéter, schlak, schlak! », pouvait-on lire sur la pancarte d'une manifestante.

Photo : Tallan Alexander

Pascale Bréniel

Le premier ministre ontarien a demandé à la Police provinciale d'enquêter à la suite d'une manifestation du 1er mai, mercredi, au cours de laquelle des participants auraient simulé son exécution.

Selon le gouvernement, des manifestants masqués ont amené une construction ressemblant à une guillotine devant l'Assemblée législative. Sur une pancarte, on pouvait lire : Puisse l'histoire se répéter, schlak, schlak! .

Des manifestants sur la pelouse devant l'Assemblée législative ontarienne avec une construction qui fait penser à une guillotine.

Des manifestants masqués avaient amené une guillotine de fortune tachée de rouge.

Photo : Twitter/Melissa Lantsman

La ministre des Services sociaux Lisa MacLeod a soutenu jeudi que les manifestants avaient décapité un objet qui représentait Doug Ford. Elle a raconté qu'elle avait été troublée en voyant les photographies.

À ses yeux, il s'agit d'une menace qui doit être prise au sérieux. La ministre a qualifié le geste de cruel.

La ministre Services sociaux Lisa MacLeod  répond aux questions des journalistes.

La ministre Services sociaux Lisa MacLeod

Photo : Radio-Canada

Le premier ministre a estimé, pour sa part, que les manifestants avaient dépassé les bornes.

Le gouvernement a essayé de faire de la politique partisane avec cette affaire. Il a accusé le NPD de soutenir ceux qui ont amené la guillotine à Queen's Park.

La chef adjointe Sara Singh a, au contraire, dénoncé elle aussi la mise en scène des manifestants.

C'est un geste inapproprié que nous ne soutenons pas; nous avons été très clairs là-dessus, a-t-elle déclaré.

La chef adjointe du NPD Sara Singh répond aux questions des journalistes.

La chef adjointe du NPD Sara Singh

Photo : Radio-Canada

La ministre MacLeod a soutenu que le NPD devrait présenter des excuses, parce que certains de ses députés ont assisté à la manifestation, un argument que Mme Singh a réfuté.

Nous étions là pour parler à des gens qui ont le droit d'être là et d'exprimer leur inquiétude, a-t-elle déclaré en réponse aux questions des journalistes. Je ne pense pas que nous ayons à nous excuser d'être en contact avec des citoyens, ici, à Queen's Park. 

Avec les informations de La Presse canadienne

Politique provinciale

Politique