•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élus montréalais veulent un prolongement du REM vers la gare Dorval

Représentation d'une station, présentée dans le cadre du projet initial du REM.

Un prolongement du REM est réclamé vers la gare Dorval.

Photo : CDPQ Infra

Romain Schué

L'opposition officielle à l'hôtel de ville de Montréal demande une prolongation du Réseau express métropolitain (REM), afin de relier l'aéroport de la métropole à la gare Dorval, un tronçon qui représente environ 700 mètres.

Après la Cité de Dorval et Aéroports de Montréal, qui se sont déjà positionnés ces derniers mois en faveur de cet ajout, c’est au tour de plusieurs élus montréalais de promouvoir une révision du tracé du REM.

Une motion va être présentée en ce sens par Ensemble Montréal, le parti formant l’opposition officielle, durant la prochaine séance du conseil municipal, prévue le 13 mai. Selon les informations de Radio-Canada, l'équipe de Valérie Plante soutient également cette idée.

La Ville de Montréal doit demander « officiellement au gouvernement du Québec et à la Caisse de dépôt et placement du Québec de modifier le projet du REM de façon à inclure un prolongement vers la gare intermodale de Dorval », est-il indiqué dans ce document.

Une étude a d'ailleurs été commandée en janvier dernier par le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, pour envisager cette possibilité.

« Une analyse est en cours au niveau fédéral. Nous prendrons bien sûr part aux discussions », indiquait-on le 30 avril sur le compte Twitter du REM, à la suite d'une chronique sur ce sujet de François Cardinal, éditorialiste à La Presse.

Le tracé du REMAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le tracé du REM

Photo : CDPQ Infra

« Favoriser l'intermodalité », selon Alan DeSousa

Cette gare Dorval, située dans l’ouest de l’île de Montréal, dessert notamment les lignes ferroviaires Ottawa-Québec et Montréal-Toronto. Des trains de banlieue et de nombreuses lignes de bus passent également par cet endroit.

En 2017, est-il précisé dans cette motion, plus de 2,4 millions de voyageurs ont circulé sur le corridor Montréal-Ottawa-Toronto, et environ 750 000 personnes sur le corridor Québec-Montréal-Ottawa.

Avec un tel lien avec le REM, il serait plus aisé pour ces personnes de se rendre à l’aéroport Montréal-Trudeau, qui accueille chaque année plus de 19 millions de passagers.

Ce prolongement « devrait réduire l’utilisation de la voiture », puisqu’une « option train » serait ainsi proposée pour voyager à travers le Québec, est-il également spécifié.

Début avril, le conseil d’arrondissement de Saint-Laurent avait déjà réalisé une demande similaire.

Cette innovation majeure, pour être totalement réussie, doit être planifiée de manière à favoriser l'intermodalité avec tous les modes de transports existants.

Alan DeSousa, maire de Saint-Laurent

Composé de 26 stations sur un total actuel de 67 km, ce réseau de métro léger va voir le jour dès l’été 2021. Le segment entre la Rive-Sud et le centre-ville sera le premier à entrer en fonction.

L’arrivée du REM à l’aéroport Montréal-Trudeau est espérée d’ici la fin de l’année 2023. Les travaux de construction de cette nouvelle station débuteront cette année.

Maquette de la station du Ruisseau du REM

Les stations du REM seront équipées de portes palières, qui séparent le quai de la voie et ne s'ouvrent que lorsque le train est arrêté en gare .

Photo : CDPQ Infra

Le gouvernement n'a pas encore demandé de prolongation

Jeudi, le gouvernement du Québec a admis qu'aucune demande officielle de prolongation du REM n'avait été adressée à ce jour à la Caisse de dépôt et placement du Québec, chargée de ce projet.

Questionné par Carlos Leitao, député du Parti libéral du Québec (PLQ), le ministre des Finances, Éric Girard, a répondu que « la lettre va arriver ».

Au cours de la dernière campagne électorale, la Coalition avenir Québec s'était engagée à prolonger le REM à différents endroits. Des passages par Laval, l'est de Montréal ou encore Boucherville et Chambly ont déjà été évoqués.

Avec les informations de La Presse canadienne

Grand Montréal

Politique municipale