•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un tournoi d'échecs attire plus de 300 élèves à Nipissing Ouest

Une longue lignée de joueurs sont concentrés devant leur échiquier.

Au début de chaque ronde du tournoi, tous les joueurs sont assis les uns aux côtés des autres pour amorcer leur partie.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Mathieu Grégoire

Quelque 325 élèves francophones participent à un tournoi d'échecs provincial qui se déroule cette semaine à Nipissing Ouest. Le 13e tournoi annuel franco-ontarien permet aux jeunes joueurs de mettre leurs stratégies à l'épreuve contre de nouveaux joueurs.

La scène est impressionnante : tous les élèves sont assis les uns à côté des autres à chaque début de ronde et se disputent des parties d'échecs en même temps. Ils ont entre 6 et 18 ans et étudient dans des écoles francophones de la région, mais aussi de Timmins, Sault Ste-Marie et Brampton.

Une jeune joueuse cherche du doigt son nom sur une grille horaire affichée au mur.

Des élèves consultent l'horaire du tournoi pour connaître leur prochain concurrent.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Les joueurs sont divisés en groupes d'âges et leurs concurrents sont déterminés en fonction des résultats des parties précédantes.

Une joueuse déplace un pion alors que son concurrent prend note du mouvement.

Kième MacIvor et Damian Johnson et l'École secondaire Renaissance font partie des joueurs élites du tournoi.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Damian Jonhson, un joueur de l'École secondaire Renaissance à Timmins considère qu'il faut beaucoup de pratique pour réussir à maîtriser des stratégies de jeu.

Un calepin où est inscrit tous les déplacements effectués lors d'une partie d'échecs.

Les joueurs notent leurs déplacements pour apprendre de leurs erreurs.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Sa camarade, Kième MacIvor, ajoute qu'il faut aussi apprendre de ses erreurs en révisant la succession des déplacements effectués au cours d'une partie.

Tu vas écrire tes mouvements pour que tu puisses revenir regarder ta joute et demander les opinions des autres personnes.

Kième MacIvor, élève de l'École secondaire Renaissance de Timmins

L'air pensif, les jeunent joueurs analysent, parfois longuement avant de faire un quelconque déplacement. Aussitôt qu'ils ont bougé un pion, ils s'empressent d'arrêter le chronomètre pour donner le tour à leur adversaire.

Des doigts tapent un chronomètre près d'un échiquier.

Les joueurs disposent d'un maximum d'une heure chacun pour compléter une partie.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Les échecs permettent aux élèves de développer une foule d'habiletés, selon l'organisatrice en chef du tournoi, Angélique Guillemette.

Le jeu d'échecs aide au développement de l'habileté de la pensée, la résolution de problème, le sens de l'organisation et à la concentration.

Angélique Guillemette, organisatrice du 13e Tournoi d'échecs franco-ontarien
Des médailles et des trophées sont disposés sur une table devant des joueurs en pleine action.

Les joueurs se disputent les honneurs dans différentes catégories selon leur âge.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Les meilleurs joueurs de ce tournoi provincial pourront accéder à la prochaine compétition nationale qui aura lieu cet été en Saskatchewan.

Nord de l'Ontario

Compétitions sportives