•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Il y a 40 ans, la Grande-Bretagne portait au pouvoir la « Dame de fer »

    Radio-Canada

    Le 3 mai 1979, les Britanniques élisent un gouvernement conservateur avec à sa tête Margaret Thatcher. Les années Thatcher vont profondément transformer le visage de la Grande-Bretagne et celui du monde occidental. Nos archives retracent le parcours de celle que l'on a surnommée la « Dame de fer ».

    Au lendemain des élections, au Téléjournal, la journaliste Myrto Gauthier, envoyée spéciale à Londres, propose un portrait de la nouvelle dirigeante.

    Atteindre le sommet

    Issue d’un milieu modeste, fille de père épicier et de mère couturière, Margaret Thatcher s’intéresse très tôt à la politique. Elle est élue une première fois en 1959 dans la circonscription londonienne de Finchley. Elle devient secrétaire d’État à l’éducation et aux sciences lors de l’élection du gouvernement conservateur en 1970.

    En 1974, le leadership du chef conservateur Edward Heath est remis en question à la suite de la défaite et Thatcher prend ensuite les rênes du parti. La nouvelle chef conservatrice écoute ses conseillers politiques, mais prend ses propres décisions.

    Une extrême détermination et une étonnante capacité de travail, tels sont sans doute les traits saillants de sa personnalité qui lui ont permis d’atteindre le sommet.

    Myrto Gauthier, journaliste correspondante à Londres

    Margaret Thatcher porte en haute estime les valeurs d’effort individuel, de sens des responsabilités et du respect de la loi. Elle a une aversion pour le mouvement de socialisation britannique et souhaite réduire la taille du gouvernement ainsi que le pouvoir des syndicats.

    Profondément conservatrice et anti-socialiste, Margaret Thatcher commence son premier mandat en défaisant certaines politiques travaillistes.

    Des idées politiques qui divisent

    Téléjournal, 8 avril 2013

    Margaret Thatcher dirigera la Grande-Bretagne durant 11 ans. Après son décès, le 8 avril 2013, la journaliste Alexandra Szacka dresse un bilan des années Thatcher dans un reportage présenté au Téléjournal.

    Aux dires du biographe Jacques LeRuez, spécialiste des civilisations et des institutions britanniques, Margaret Thatcher reste un personnage très controversé ayant profondément divisé les Britanniques.

    Elle a su remettre debout une Grande-Bretagne économiquement malade, mais au prix de souffrances sociales considérables. Fermetures de mines, privatisations et coupes dans les dépenses publiques ont attisé la grogne des classes populaires qui ont maintes fois manifesté leur mécontentement lors de ses mandats.

    Thatcher déclenchera la guerre des Malouines et gagnera en popularité à la suite de sa victoire contre l’Argentine. Son intransigeance face au mouvement de l'armée républicaine irlandaise, l’IRA, lui vaudra d’être la cible d’un attentat. Elle reste de glace devant les grévistes de la faim de l’IRA.

    La politicienne a su bâtir des ponts avec Washington en raison de sa grande amitié avec le président Ronald Reagan avec lequel elle partageait les mêmes vues. Cette amitié a permis à la première ministre britannique de convaincre l’ex-président des États-Unis de négocier avec Mikhaïl Gorbatchev, ce qui a rapproché les deux pays.

    On pense à elle un peu comme on pense à Jean-Paul II, c’est-à-dire celle qui a fait céder le rideau de fer.

    Jacques LeRuez, écrivain et spécialiste des civilisations et des institutions britanniques

    La Dame de fer a aussi commis certaines erreurs de jugement politiques durant l’exercice de son pouvoir, notamment en qualifiant Nelson Mandela de terroriste et en s’opposant à la réunification de l’Allemagne.

    Certains lui vouent une grande admiration pour son courage, d’autres ne lui pardonneront jamais son manque de sensibilité, mais une chose est certaine, les années Thatcher n’ont laissé personne indifférent.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    International