•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Service de police municipal : la Ville de Dryden recommande le statu-quo

Un poste de police.

La ville de Dryden étudie la possibilité de remplacer son service de police municipal par un détachement de la PPO.

Photo : CBC/Jeff Walters

Radio-Canada

Les élus de Dryden entendront, jeudi soir, le comité chargé d'étudier l'avenir des services policiers de la municipalité nord-ontarienne. Après avoir étudié la question pendant presque deux ans, le comité recommande de maintenir le Service de police municipal, plutôt que de passer à la Police provinciale de l'Ontario (PPO).

Le comité souligne qu’une transition à la PPO coûterait dès lors quatre millions et demi de dollars.

Les économies pour Dryden se feraient sentir seulement au bout de cinq ans, lit-on dans le rapport.

Toutefois, il n’y a aucune garantie que les coûts des services demeureront les mêmes.

Dans son rapport final, le comité note que la gouvernance, les finances, les répercussions sur les employés et les perceptions du public ont toutes été prises en compte avant de recommander le statu-quo.

Dans le cadre de son analyse, le rapport note qu’en passant à la PPO, la commission locale des services policiers perdrait la capacité de tenir le chef de police directement responsable des opérations policières.

Les négociations budgétaires et syndicales ne s’effectueraient plus à une table locale et la municipalité aurait moins de contrôle sur les services de police, indique le rapport.

Services à la communauté

La municipalité a un poste d’agent des services communautaires.

Dans l’éventualité d’un transfert, ce poste à temps plein le rapport note qu’il serait partagé avec les communautés avoisinantes.

Un véhicule de la Police provinciale de l'Ontario.

Il en coûterait au départ 4,5 M$ à la municipalité pour joindre les rangs de la PPO et les économies se réaliseraient seulement après cinq ans selon le rapport.

Photo : Radio-Canada / Dave Chidley/CBC

Les agents et les employés actuels du corps policier municipal n’ont pas de postes garantis à la Police provinciale de l’Ontario, indique le rapport.

Les commentaires du public ont aussi appuyé le maintien du service municipal.

Une décision est attendue au cours de la semaine du 20 mai 2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Politique municipale