•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondation à Kashechewan : la communauté complètement évacuée

Des évacués de Kashechewan arrivent à Kapuskasing par avion

Des évacués de Kashechewan

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Miguel Lachance

Les derniers évacués de Kashechewan sont arrivés à Timmins mercredi, alors que le bureau de Cochrane du ministère des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF) a publié un nouvel avertissement d'inondation pour la rivière Albany.

Quelques douzaines de chasseurs de Kashechewan ont atterri à l’aéroport de Timmins en fin d’après-midi mercredi.

Leurs voisins arrivés plus tôt dans la journée ont été envoyés à Cochrane et à Hearst, où ils resteront jusqu’à ce que le niveau de la rivière Albany redescende.

Une rivière partiellement recouverte de glace.

L'inondation des berges persiste sur les îles au confluent de la rivière Albany et de la rivière Kenogami. L'embâcle à cet endroit s'étend sur environ 15 kilomètres

Photo : Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Les Kashechewanais ne savent pas encore quand ils pourront rentrer chez eux, mais l’évacuation annuelle de la communauté dure habituellement plusieurs semaines.

À Timmins, les élèves pourront terminer leur année scolaire dans une école organisée spécialement pour eux.

Les cours se donneront dans la salle de conférence d’un hôtel.

Le MRNF et le conseil Mushkegowuk surveillent de près les conditions météorologiques et l’évolution des conditions du bassin hydrographique et de la glace.

Un vol de surveillance de la rivière a été effectué par le MRNF, qui a notamment pu observer que des morceaux de glace se sont détachés.

Le croisement de deux rivières, dont une qui est partiellement recouverte de glace.

La glace s'est brisée à l'embouchure de la rivière Stooping et s'est déversée dans la rivière Albany, créant une étendue d'eau libre.

Photo : Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Ces plaques pourraient s’accumuler près du village la Première Nation de Kashechewan et pousser l’eau à envahir les rives.

Les niveaux d’eau et les débits ont continué d’augmenter sur la rivière Albany et ses principaux affluents, ce qui a provoqué la débâcle.

Le croisement de deux rivières dans une forêt.

Le niveau d'eau de la rivière Kenogami continue de diminuer. À gauche, la rivière Albany est recouverte de glace.

Photo : Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

La plupart des cours d’eau tributaires de la rivière Albany sont libres de glace, mais cette dernière en est toujours recouverte et le niveau d’eau pourrait continuer de monter.

Avec les informations de Jean-Loup Doudard

Incidents et catastrophes naturelles

Environnement