•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prolonger la saison cyclable pour réduire les GES?

Un cycliste circule sur une piste cyclable.

En 2015, Québec comptait 302 000 cyclistes, selon l’organisme Vélo Québec. Cela représentait 55 % des 542 000 habitants de la capitale.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Table de concertation vélo des conseils de quartier revient à la charge pour demander à la Ville de Québec de prolonger la période d'ouverture des voies cyclables. Ses membres affirment qu'une telle mesure permettrait de réduire considérablement les gaz à effets de serre (GES) que génèrent les cyclistes en dehors de la saison estivale.

La Table a mené l'an dernier un sondage auprès de quelque 200 personnes qui se déplacent principalement à vélo pour se rendre au travail durant l’été.

Les résultats de l’enquête démontrent qu’un cycliste saisonnier sur quatre se rabat sur la voiture une fois la saison cyclable terminée. Une quantité équivalente se tourne vers la marche, tandis qu’un cycliste sur deux (50 %) opte pour le transport en commun.

Selon la Table de concertation, ces données démontrent que « l’idée selon laquelle les cyclistes ne contribuent pas à la réduction des GES parce qu’ils "n’ont pas de voiture" est dépourvue de fondement empirique ».

Deux jeunes femmes circulent en tandem sur la piste cyclable longeant le boulevard Champlain, à Québec. On aperçoit, à l’arrière-plan, le pont de Québec et le pont Pierre-Laporte.

On retrouve plus de 300 km de liens cyclables à Québec.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

« Concrètement, ça veut dire que si vous avez une voie cyclable comme sur la 3e Avenue, où vous avez 1000 cyclistes tous les jours qui circulent là en été, c'est 250 véhicules de moins sur la route », note le vice-président de la Table, Yan Turgeon.

Une demi-tonne de CO2 par cycliste

L’enquête menée par la Table a en outre permis d’apprendre que les automobilistes qui circulent à vélo en été parcourent en moyenne 17 km par jour.

« Considérant qu’une voiture individuelle émet environ 0,21 kg équivalent CO2 par kilomètre, un trajet de 17 km parcourus à vélo plutôt qu’en voiture évite donc l’émission de 3,6 kg CO2 éq. par jour. Au bout de six mois, cela équivaut à près d’une demi-tonne! », écrit l’organisme dans l’analyse de son sondage.

Le réseau cyclable de Québec est ouvert du 1er mai au 31 octobre. Durant cette période, le stationnement sur les bandes cyclables est interdit.

De nombreux cyclistes n’attendent toutefois pas l’ouverture officielle des pistes pour circuler à vélo et tous ne rangent pas nécessairement leur bicyclette à la fin de la saison.

Un cycliste circule sur la rue du Pont, dans le quartier Saint-Roch, à Québec.

Selon la Table de concertation vélo des conseils de quartier de Québec, « l’aménagement d’une bande cyclable comme celle de la rue du Pont, qui ferait bondir le nombre de passages de 400 à 900 par jour, permettrait d’éviter l’émission de plus de 40 tonnes de CO 2 éq. par année ».

Photo : Radio-Canada / Marie Maude Pontbriand

Environ le tiers (34 %) des répondants au sondage empruntent le réseau cyclable en avril, et près d’un sur deux (46 %) l’utilisent en novembre.

On trouve que la saison cyclable à Québec commence un petit peu tard parce que pour nous, elle est déjà commencée depuis plusieurs semaines.

Une citation de : Yan Turgeon, vice-président, Table de concertation vélo des conseils de quartier de Québec

Bon pour la fluidité

La Table de concertation est d’avis qu’il est possible « d’augmenter substantiellement le nombre de cyclistes » printaniers et automnaux devançant l’ouverture du réseau et en repoussant sa fermeture.

Sachant qu’un cycliste sur quatre utilise sa voiture en dehors de la saison du vélo, la prolongation de la saison entraînement forcément une réduction des GES.

Yan Turgeon fait également remarquer que l’augmentation du nombre de cyclistes a un impact bénéfique sur la fluidité de la circulation puisqu’elle contribuer à retirer des voitures du réseau routier.

Cliquez sur ce lien pour consulter les résultats et la méthodologie du sondage

Avec les informations de Marie Maude Pontbriand

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !