•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de plaintes de harcèlement chez les policiers de Windsor qu'ailleurs en Ontario

Des policiers en uniforme d'apparât lors d'une cérémonie. Au premier plan, l'épaule d'un agent montre l'écusson de la police de Windsor.

La police de Windsor se classe également au cinquième rang en Ontario pour le nombre de plaintes internes relatives aux droits de la personne par habitant derrière North Bay, Brantford, Thunder Bay et Toronto.

Photo : Windsor Police

Radio-Canada

Entre 2008 et 2018, la police de Windsor est le service de police ayant reçu le plus de plaintes internes par habitant relativement à de la discrimination basée sur le sexe et pour du harcèlement que tout autre corps de police en Ontario.

Selon des données du Tribunal des droits de la personne de l’Ontario obtenues par CBC, le service de police a reçu 12 plaintes de harcèlement en 10 ans et 10 plaintes de discrimination basée sur le sexe, incluant des plaintes de harcèlement sexuel.

Cela représente 5,5 plaintes pour harcèlement et 4,6 plaintes pour discrimination par 100 000 habitants, un sommet en Ontario.

Beaucoup de gens attribuent cette situation au vieux boys club, à la confrérie, très présente chez les policiers. Je dirais qu’il s’agit plutôt d’un conflit idéologique. Si vous ne suivez pas notre idéologie, vous ne serez pas promu, vous ne gravirez pas les échelons, explique Elie Labaky, un avocat d'Ottawa spécialisé dans les lois entourant le pouvoir des policiers, notamment dans les plaintes relatives aux droits de la personne impliquant des policiers.

La police de Windsor se classe également au cinquième rang en Ontario pour le nombre de plaintes internes relatives aux droits de la personne par habitant derrière North Bay, Brantford, Thunder Bay et Toronto.

Des chiffres en augmentation partout en Ontario

Bien que ces chiffres puissent sembler très inquiétants, M. Labaky dit que la véritable préoccupation est que les plaintes relatives aux droits de la personne dans les services de police augmentent partout en Ontario.

Cinq plaintes relatives aux droits de la personne sont actuellement en instance contre le service de police de Windsor. L'une des affaires les plus importantes est celle de Christine Bissonnette, qui fait l'objet de trois procédures distinctes.

Ni le chef de police Al Frederick, ni le maire Drew Dilkens, aussi président de la commission des services policiers, n’ont voulu accorder d’entrevue.

Le chef de cabinet du maire a cependant déclaré dans un courriel que le maire n'était pas en mesure de commenter en raison d’une enquête en cours du Tribunal des droits de la personne.

Un porte-parole de la police de Windsor a quant à lui dit qu'en raison d'une enquête en cours de la Commission civile de la police de l'Ontario, l'organisme ne peut pas commenter non plus.

Implication de la province

Pour mieux s'attaquer au club des vieux garçons qui, selon M. Labaky, contribue aux représailles ou au harcèlement dans les services de police, l’avocat croit que la province doit s'impliquer.

Un porte-parole du ministère du Solliciteur général a déclaré dans un courriel qu'il souligne que les services de police sont tenus de respecter la Charte canadienne des droits et libertés et le Code des droits de la personne de l'Ontario.

En vertu de la nouvelle Loi sur la sécurité communautaire et les services de police [une fois en vigueur], les commissions de services policiers et le commissaire de la Police provinciale de l'Ontario seront tenus de fournir des services de police adéquats et efficaces conformément aux exigences de la Charte et du Code, a déclaré le porte-parole Brent Ross.

Le nouveau projet de loi prévoit une formation obligatoire pour tous les nouveaux agents, gendarmes spéciaux et membres des conseils de police de toute la province sur les droits de la personne, le racisme systémique, la diversité et les questions autochtones.

Avec les informations de CBC

Harcèlement

Justice et faits divers