•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le procureur Robert Mueller frustré des conclusions de William Barr sur son rapport

Robert Mueller est photographié à l'extérieur d'un bâtiment comportant de grandes colonnes blanches.

Le procureur Robert Mueller

Photo : Associated Press / Cliff Owen

Associated Press

Le procureur spécial Robert Mueller a exprimé sa frustration au procureur général, William Barr, sur la façon dont les conclusions de son rapport d'enquête sur la Russie ont été présentées. Il s'inquiète du manque de contexte dans le résumé fourni par l'administration de Donald Trump.

Une porte-parole du département de la Justice a confirmé mardi que M. Mueller avait communiqué son mécontentement dans une lettre envoyée seulement quelques jours après que le procureur général Barr eut rendu publique une lettre de quatre pages résumant les conclusions du procureur spécial. MM. Mueller et Barr ont discuté au téléphone le jour suivant.

Dans le cadre de son enquête, M. Mueller s'est questionné à savoir si campagne de Donald Trump avait collaboré avec la Russie lors de l'élection présidentielle de 2016 et si le président avait fait entrave à la justice.

La conversation téléphonique entre les deux hommes a été cordiale et professionnelle, a assuré la porte-parole du département, Kerri Kupec.

Pendant cet échange, le procureur spécial s'est dit frustré du manque de contexte dans le résumé de M. Barr et de la couverture médiatique qui s'en est suivie, a précisé Mme Kupec. M. Mueller a toutefois assuré que le procureur général n'avait rien dit de faux ou de trompeur dans sa lettre, a-t-elle ajouté.

Les responsables du département de la Justice ont fait valoir qu'ils avaient jugé plus adéquat de révéler les conclusions finales du rapport, plutôt que toute l'analyse de M. Mueller. Ils avaient aussi choisi de ne pas dévoiler le résumé préparé par l'équipe du procureur spécial.

William Barr a écrit dans sa lettre que M. Mueller n'avait pas établi que la campagne de Donald Trump était de connivence avec la Russie. Il a également indiqué que le procureur spécial n'était pas parvenu à une conclusion quant à savoir si M. Trump avait fait entrave à la justice.

Donald Trump, président des États-Unis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique américaine

International