•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des assureurs de l’extérieur du Québec au secours des sinistrés

Des matériaux ont été­ sortis d'une maison inondée.

Les compagnies d'assurance ont obtenu l'autorisation de l’Autorité des marchés financiers de faire venir du personnel de l'extérieur du Québec afin de répondre à un grand volume d'appels.

Photo : Ivanoh Demers

Radio-Canada

Les assureurs font appel à du personnel de l'extérieur du Québec pour répondre à un volume exceptionnel de demandes des sinistrés des inondations.

Les centres d’appels des compagnies d'assurances sont déjà débordés en raison de nombreuses réclamations liées aux dommages causés aux habitations par la neige de l'hiver dernier.

Les dossiers à traiter seront encore plus nombreux avec les dégâts provoqués par les inondations.

Les compagnies d'assurance ont demandé et obtenu l'autorisation de l'Autorité des marchés financiers (AMF) de faire venir du personnel de l'extérieur du Québec afin de répondre à un grand volume d'appels.

« C'est une mesure exceptionnelle parce que chaque province certifie les experts en sinistres », explique Pierre Babinski, directeur des communications du Bureau d'assurance du Canada.

Avec l'autorisation de l’AMF, les assureurs peuvent aller chercher des surnuméraires ailleurs dans d'autres provinces.

Pierre Babinski, directeur des communications du Bureau d'assurance du Canada

Environ le tiers des assurés au Québec détiennent une protection contre les inondations, affirme M. Babinski, qui recommande toutefois aux sinistrés de faire des vérifications avec leur compagnie d'assurance.

Il recommande de demander en même temps « une certification du montant assuré […] si on doit demander l'aide financière du gouvernement, ils vont nous demander cette mention de l'assureur », dit-il.

M. Babinski conseille également de faire l'inventaire des biens endommagés et de tout documenter.

D'après les informations d'Éric Plouffe

Assurances

Économie