•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Évacuez », suggère fortement Jim Watson aux résidents de la promenade Bayview

L'eau est montée jusqu'à la résidence, malgré un mur de sacs de sable.

Plusieurs résidences de la promenade Bayview, à Constance Bay, sont confrontées aux inondations.

Photo : Radio-Canada / CBC/Andrew Lee

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville d'Ottawa demande aux résidents d'une section de la promenade Bayview, dans le quartier Constance Bay, d'évacuer leur maison en raison des inondations.

L’eau a envahi une partie de la route et la circulation n’est plus sécuritaire, explique Pierre Poirier, chef de la Sécurité et de la Gestion des mesures d'urgence de la Municipalité.

Des équipes municipales visiteront les adresses 536 à 1062 de la promenade Bayview, soit environ 150 résidences, afin de sensibiliser les citoyens. Rappelons que la Ville n’a pas le pouvoir d’ordonner l’évacuation.

Une digue de plus de deux mètres.

Une digue de plus de deux mètres protège un terrain de Constance Bay.

Photo : Radio-Canada / Antoine Trépanier

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, affirme que même si nous n'avons pas l'autorité légale de forcer quelqu'un à quitter son logement, nous recommandons fortement de le faire pour des questions de santé et de sécurité, tout en reconnaissant qu'il s'agit d'une décision émotive.

Les résidents qui choisissent de rester dans leur maison pourraient se retrouver physiquement coupés du soutien de la Ville à cause des routes inondées.

Pierre Poirier, chef de la Sécurité et de la Gestion des mesures d'urgence de la Municipalité

La portion affectée de la promenade Bayview sera également fermée à la circulation à 21 h mardi.

Interruption de l’électricité

Par ailleurs, le service d’électricité a aussi été interrompu en raison des niveaux d'eau qui montent dangereusement près du système électrique

Le pire est à venir.

Jim Watson, maire d'Ottawa

Les résidences dans le secteur qui ne sont pas touchées par les inondations pourraient elles aussi n’avoir plus de courant, précise M. Poirier.

Les sinistrés qui décident de quitter leur demeure peuvent se rendre au centre de soutien communautaire, lequel est déménagé au Complexe récréatif Richcraft à Kanata. Ils ont accès à des douches, de la nourriture ainsi que des matelas pneumatiques pour dormir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !