•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un comité sénatorial recommande la suspension de la sénatrice Lynn Beyak

La sénatrice conservatrice Lynn Beyak.

La sénatrice Lynn Beyak

Photo : Sénat du Canada

Radio-Canada

Le Comité permanent sur l'éthique des sénateurs recommande que la sénatrice nord-ontarienne Lynn Beyak soit suspendue sans solde pour la durée de la session parlementaire en cours, en raison des lettres racistes envers les Premières Nations qu'elle a publiées sur son site web.

Le comité recommande notamment que la sénatrice Beyak participe, à ses propres frais, à des programmes de sensibilisation au racisme envers les peuples autochtones du Canada.

Le rapport du comité indique également que l'administration du Sénat devrait être tenue de retirer immédiatement cinq lettres du site web de Mme Beyak si elle ne veut pas les retirer elle-même.

Le Comité permanent sur l'éthique et les conflits d'intérêts des sénateurs a été chargé de recommander des sanctions appropriées pour la sénatrice sur la base des conclusions du conseiller sénatorial en éthique.

Celui-ci avait indiqué en mars que la publication des lettres enfreignait deux articles du code de conduite des sénateurs.

En janvier 2018, le chef conservateur Andrew Scheer avait expulsé Mme Beyak du caucus conservateur, en raison de ces mêmes lettres.

Mme Beyak n'a pas pu être jointe immédiatement pour réagir aux conclusions du comité sénatorial.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique