•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Smart se retire des États-Unis et du Canada

Un homme répare une voiture électrique.
La demande pour la Smart au Canada et aux États-Unis a diminué après que Daimler a commencé à vendre uniquement le modèle électrique en 2018. Photo: Reuters / Vincent Kessler
Radio-Canada

Les minuscules voitures Smart à deux places, autrefois présentées comme la prochaine grande vedette de la mobilité urbaine, seront retirées du marché nord-américain d'ici la fin de l'année actuelle, a déclaré lundi le constructeur automobile allemand Daimler AG.

Les ventes canadiennes de véhicules Smart ont chuté de 6,3 % pour s'établir à seulement 345 unités en 2018, tout juste après que la compagnie a abandonné les moteurs à combustion pour miser uniquement sur les voitures électriques.

L’an passé, les ventes de Smart aux États-Unis se sont chiffrées à 1276, ce qui marque une baisse de 58 %. En mars, Smart n'a vendu que 90 voitures aux États-Unis, soit 18 % de moins que l'année précédente.

Les voitures électriques de la marque Smart offrent 93 kilomètres d'autonomie alors que des modèles concurrents, tels que le modèle Tesla 3, offrent une autonomie estimée à 523 kilomètres tout en ayant beaucoup plus d’espace.

Dans un communiqué, la marque Mercedes-Benz de Daimler a cité « un certain nombre de facteurs » pour la décision de mettre fin à l'exploitation de la Smart aux États-Unis et au Canada, « dont le déclin du marché des microvoitures aux États-Unis et au Canada, combiné à des coûts d'homologation élevés pour un modèle à faible volume ».

L'homologation fait référence aux changements nécessaires pour rendre la Smart de conception européenne conforme à la réglementation américaine.

Les concessionnaires Mercedes ont mentionné qu'ils offriront toujours des pièces et des réparations pour les voitures Smart.

L'avenir de la voiture électrique

Mercedes prévoit introduire de nouveaux véhicules électriques plus gros aux États-Unis, à commencer par le lancement de l'utilitaire sport EQC l'année prochaine. Ces véhicules aideront Mercedes à atteindre les quotas de véhicules à émissions zéro en Californie et dans d'autres États.

Daimler va désormais se concentrer sur son alliance avec la Chine qui va lui permettre de produire une nouvelle génération de véhicules électriques dans le plus grand marché mondial pour ce type de voiture.

Avec les informations de Reuters

Industrie automobile

International