•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plateforme des progressistes-conservateurs : hausse des dépenses et retour à l'équilibre budgétaire en 2023

Portrait de Ches Crosbie

Le chef du Parti progressiste-conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador, Ches Crosbie, a dévoilé sa plateforme électorale mardi à Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Patrick Butler

Le chef du Parti progressiste-conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador, Ches Crosbie, annonce un programme électoral axé sur la création d'emplois, la vie abordable et la transparence.

Cette plateforme prévoit une augmentation des dépenses et promet un retour à l'équilibre budgétaire en 2023.

Depuis des mois, les progressistes-conservateurs critiquent pourtant les libéraux sur leur gestion des dépenses de la province. Ches Crosbie affirme plutôt que les dépenses proposées par son parti sont raisonnables et modérées.

Ches Crosbie ne s’est pas gêné de dire que beaucoup d’idées de la plateforme de son parti avaient été directement tirées de la plateforme libérale.

Je n’ai jamais eu de problème à voler de bonnes idées, peu importe de qui elles viennent

Ches Crosbie, chef du Parti progressiste-conservateur

M. Crosbie affirme cependant que son parti est capable de livrer la marchandise plus rapidement que les libéraux.

La plateforme des progressistes-conservateurs promet l’élimination de la taxe provinciale sur l’assurance automobile (comme les libéraux) mais aussi sur l’assurance habitation. Comme les libéraux, les progressistes-conservateurs s’engagent à interdire les sacs en plastique et annoncent qu’ils rembourseront les pompes à insuline pour les diabétiques de type 1.

Ches Crosbie livre son discours devant une vingtaine de personnes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ches Crosbie a présenté le programme des progressistes-conservateurs devant une foule de partisans.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Un gouvernement progressiste-conservateur ajoutera aussi trois millions de dollars au financement annuel destiné à ArtsNL, l’agence de promotion des arts et de la culture à Terre-Neuve-et-Labrador. Les libéraux promettent un million de dollars de financement supplémentaire pour l'agence.

D’ailleurs, M. Crosbie propose la création d’un crédit d’impôt pour retenir les diplômés et d’un centre d’excellence pour les maladies cardiaques. La construction de nouvelles clôtures à orignaux pour les autoroutes figure également sur la liste d’engagements.

Le programme de M. Crosbie suggère aussi plusieurs programmes progressistes. Son parti promet un nouveau financement de 23 millions de dollars pour réduire les frais de garde d’enfants et indique que les élèves qui habitent à moins de 1,6 km de leur école auront désormais accès aux autobus scolaires.

Beaucoup d’électeurs néo-démocrates seraient heureux de voter pour le Parti progressiste-conservateur, estime M. Crosbie. [Ces électeurs] pourraient se tourner vers nous pour continuer à imposer ce programme progressiste.

Il indique également que son parti pourrait profiter des résultats des dernières élections provinciales ailleurs au Canada. Depuis les dernières semaines, les gouvernements conservateurs sont retournés au pouvoir à l’Île-du-Prince-Édouard et en Alberta.

Il y a une vague bleue qui semble balayer le Canada. Les seules provinces qui restent sont la nôtre et la Nouvelle-Écosse

Ches Crosbie, chef du Parti progressiste-conservateur

Les nouvelles dépenses proposées par la plateforme des progressistes-conservateurs totalisent 253,9 millions de dollars. Le parti compte arriver à l’équilibre budgétaire en 2023.

La plateforme libérale promet un surplus budgétaire pour Terre-Neuve-et-Labrador pour l’année fiscale 2022-2023.

Des réformes démocratiques proposées

M. Crosbie propose plusieurs réformes aux institutions démocratiques de la province.

Sa plateforme suggère notamment l’adoption d’une loi permettant la révocation des députés. Grâce à une telle réforme, si une pétition d’électeurs mécontents obtient assez de signatures, il faudrait passer à une élection partielle. La Colombie-Britannique est la seule province au Canada à avoir institué une telle mesure.

Il promet aussi qu’un vérificateur indépendant examinera les comptes du gouvernement dans les premiers 200 jours de son mandat.

Le Parti progressiste-conservateur est la deuxième formation politique à dévoiler sa plateforme électorale. Le Parti libéral a dressé sa liste de priorités pour la province lundi.

Le Nouveau Parti démocratique annonce qu’il proposera sa plateforme tôt la semaine prochaine.

Un forum des leaders organisé et diffusé simultanément (Nouvelle fenêtre) par la Fédération des travailleurs de Terre-Neuve-et-Labrador aura lieu ce soir à Saint-Jean. Un deuxième débat sera diffusé sur les ondes de CBC et NTV News mercredi soir à 19 h.

Les électeurs à Terre-Neuve-et-Labrador sont convoqués aux urnes le 16 mai.

Terre-Neuve-et-Labrador

Politique provinciale