•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Île-du-Prince-Édouard compte une nouvelle section des Hells Angels, selon la GRC

Un membre des Hells Angels vu de dos assis sur sa moto.
La veste des membres des Hells Angels confirme leur appartenance au groupe et l'endroit où leur section est établie. Photo: Getty Images / Christopher Furlong
Radio-Canada

Cinq motards de Charlottetown ont reçu leurs vestes des Hells Angels lors d'une cérémonie qui s'est déroulée en fin de semaine à Woodbridge, en Ontario, indique la Gendarmerie royale du Canada.

Il y a aussi un sixième membre que les policiers n’ont pas encore réussi à identifier, selon le caporal Andy Cook, de l’unité des crimes graves et du crime organisé de la GRC. Les règles des Hells Angels stipulent qu’il faut six membres pour constituer une section, explique-t-il.

La nouvelle section insulaire grandira probablement, estime Andy Cook, mais il dit espérer que les Hells Angels comprennent un jour que la province n’est pas un bon endroit pour eux.

Andy Cook promet que tous les policiers de la province seront attentifs aux activités des Hells Angels, et que ces derniers seront tenus pour responsables de tout geste illégal qu'ils pourraient commettre. M. Cook demande au public de communiquer tout renseignement utile aux policiers.

Il faut franchir certaines étapes chez les Hells Angels avant de pouvoir porter la veste du club, explique Andy Cook.

Les motards de Charlottetown avaient le statut de Hangaround en 2016, dit-il, ce qui leur permettait de fréquenter certains événements des Hells Angels. Ils sont devenus des Prospects en 2017, la dernière étape avant de devenir des membres à part entière.

Les règles du club de motards précisent ce qu’ils peuvent porter à chacune des étapes, ajoute M. Cook. Ses membres à l’Île-du-Prince-Édouard ont reçu leur veste aux couleurs officielles. Cette dernière confirme qu’ils constituent une section à Charlottetown.

Avec des renseignements de Tony Davis, de CBC

Île-du-Prince-Édouard

Crime organisé