•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charlie Hebdo : Lecture-spectacle des derniers mots de Charb sur les scènes du Québec

Marika Bret, Djemila Benhabib et Gérald Dumont en conférence de presse avec des exemplaires de Charlie Hebdo devant eux.

La lecture-spectacle du texte de Charb est de passage au Québec à l'initiative de l'écrivaine Djemila Benhabib.

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes était joué mardi soir au cinéma le Tapis Rouge à Trois-Rivières. Cette lecture-spectacle est la mise en scène du dernier texte de Charb, Stéphane Charbonnier, célèbre caricaturiste et ancien directeur de publication de Charlie Hebdo, assassiné le 7 janvier 2015 à Paris.

La mémoire du 7 janvier, à quoi ça sert? Ça sert à expliquer pourquoi insiste Marika Bret, directrice des ressources humaines et membre de la rédaction de Charlie Hebdo. Ça sert à expliquer ce qui s'est passé et pourquoi une équipe, des gens qui faisaient un journal ont été assassinés, nommément visés par des balles de kalachnikov.

Charb a écrit ce livre comme une réponse aux accusations de racisme dont lui et sa rédaction faisaient l'objet. Le texte, que l'auteur a terminé seulement deux jours avant sa mort, est un cours de laïcité selon le comédien Gérald Dumont, qui a mis en scène le spectacle et prête sa voix aux mots de Charb sur scène. Faire vivre le texte et le faire voyager avec lui a une importance particulière.

À la fin du spectacle, je remercie toujours Charb. Je ne peux pas cacher qu'à chaque fois je suis super ému et puis c'est l'idée aussi de transporter la parole de Charb partout. J'ai beaucoup de chance de pouvoir faire ça. Sur scène, le comédien dénonce l’amalgame fait entre critique de la religion et racisme, le rôle de la presse et des politiques.

C'est une espèce de combat que j'ai envie de mener avec ce texte.

Une citation de : Gérald Dumont, metteur en scène et comédien

Un sujet qui fait particulièrement écho à l'actualité québécoise en ce moment. Le spectacle arrive donc au Québec à point nommé pour Marika Bret.

Un point de vue que partage Djemila Benhabib, organisatrice de l'événement. Elle avait assisté à une représentation, en France il y a deux ans, et a ressenti la responsabilité de faire connaitre la voix de Charb en faisant venir jouer le spectacle ici au Québec. Le timing est important selon elle.

Au Québec en ce moment nous avons un grand débat aussi sur la laïcité et ce texte porte aussi sur ce concept, ce principe qu'est la laïcité. Désacraliser les religions ça fait partie de cette philosophie des lumières qui existe depuis le 18ème siècle et qui est un héritage extrêmement précieux, mais malheureusement qui est remis en cause par la montée fulgurante des intégrismes religieux.

En représentation depuis deux ans en France et en Europe, ce qui devait être une représentation d'un soir, approche de sa centième représentation.

Après Montréal le 27 avril, Trois-Rivières (Cinéma le Tapis Rouge) le 29 avril, il terminera sa tournée québécoise à Québec le 1er Mai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !