•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une compagnie d’aquaculture doit payer une amende de 332 000 $

Un saumon de l'Atlantique qui saute hors de l'eau.

Un saumon dans une ferme d'élevage de Cooke Aquaculture, dans le Maine en 2008.

Photo : Associated Press / Robert F. Bukaty

Radio-Canada

À la suite d'un règlement judiciaire, la compagnie d'aquaculture Cooke Aquaculture dans l'État de Washington, responsable de la défaillance de son enclos à filet flottant en août 2017, versera une amende de 322 000 $US au ministère de l'Écologie de l'État de Washington.

Plus de 250 000 saumons de l'Atlantique ont été relâchés dans le Pacifique après que les filets de la pisciculture Cooke ont été endommagés près de Cypress Island, à proximité de Victoria.

À l'époque, Cooke Aquaculture accusait la marée haute, les courants et une éclipse solaire concomitante d'être responsables de la défaillance de l'enclos en filet, mais un rapport ultérieur a démontré que la compagnie a fait preuve de négligence.

« C’est une bonne conclusion dans cette affaire », affirme Rich Doenges, du ministère de l’Écologie.

Cooke Aquaculture a une année pour développer un plan qui améliorerait la qualité de l’eau et de l’habitat des poissons dans le détroit de Puget. Le projet sera révisé par le ministère de l’Écologie de l’État de Washington.

Des saumons aperçus à Tofino

Des saumons qui se sont échappés après la rupture de leur enclos ont été aperçus un mois plus tard sur la côte ouest de l’île de Vancouver, à Tofino, à environ 250 kilomètres de la ferme de saumons. Ils ont aussi été aperçus à Campbell River, à l’est de l’île de Vancouver.

Le ministère de l'Écologie considère le saumon atlantique remis à l'eau comme un polluant. Les agences gouvernementales américaines continuent d’ailleurs de surveiller les eaux locales pour déterminer si cette espèce de poissons non indigènes se reproduit.

L'effondrement des filets de cette ferme d’élevage a mené à une enquête multipartite. Finalement, l'Assemblée législative de l'État de Washington a adopté un projet de loi visant à éliminer progressivement la pisciculture d’espèces de poissons non indigènes à partir de 2022.

La compagnie répond

« Cooke Aquaculture Pacific continuera à travailler avec les communautés locales, les groupes autochtones et les organismes de réglementation, et on investit dans la modernisation de nos opérations et de notre équipement, déclare par voie de communiqué la compagnie. On s'engage à pratiquer une pisciculture durable. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie des pêches