•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fillette violentée à Granby a succombé à ses blessures

Un toutou repose au sol devant un enfant que l'on voit partiellement.

Une fillette de 7 ans a été victime de violence à Granby.

Photo : iStock / Zmeel Photography

Radio-Canada

La fillette de 7 ans découverte dans un état critique à Granby lundi a succombé à ses blessures, a confirmé la Sûreté du Québec mardi soir. Cette dernière était dans le coma aux soins intensifs depuis lundi.

Une femme de 35 ans avait été accusée mardi après-midi d'avoir séquestré la jeune fille et faisait face à une accusation de voies de fait graves mettant la vie de l'enfant en danger.

Elle et un homme de 30 ans ont été arrêtés mardi matin à la suite de la découverte de la fillette de 7 ans dans une résidence familiale lundi. L'homme est également accusé d'avoir séquestré l'enfant. De nouvelles accusations pourraient être déposées au cours des prochains jours.

L'enquête avait été confiée au Service des enquêtes sur les crimes contre la personne étant donné les circonstances qui entouraient l'événement, avait indiqué l'agente Marie-Michèle Moore, de la Sûreté du Québec.

Jusqu'à tout dernièrement, l'enfant fréquentait une école primaire de Granby. Selon des informations obtenues par Radio-Canada, la fillette poursuivait sa scolarité à la maison depuis quelque temps.

La Commission scolaire du Val-des-Cerfs a déployé une cellule de crise à l'école que fréquentait la fillette. Il y a deux choses qui sont déployées actuellement. On a ce qu'on appelle un programme d'aide aux employés. C'est une ligne téléphonique où les gens peuvent appeler. Il y a une ressource qui est déployée sur place pour apporter du soutien au personnel et à la direction dans cette situation, explique la coordonnatrice aux communications de la Commission scolaire Val-des-Cerfs, Alexandra Langlois.

Une équipe de postvention est également présente dans l'école que fréquentait l'enfant. Cette équipe est formée de psychologues et de psychoéducateurs. Ils sont là, sur le terrain, pour assurer une organisation de services qui permet d'offrir et de communiquer à nos employés nos lignes directrices qui vont servir à bien orienter, à bien accompagner nos élèves dans cette situation, ajoute-t-elle.

Estrie

Faits divers